Iraq : le HCR construit de nouveaux camps pour accueillir des déplacés fuyant Mossoul

21 février 2017

Alors que les opérations militaires pour reprendre l'ouest de Mossoul, en Iraq, des mains de l'Etat islamique d'Iraq et du Levant se poursuivent, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés a indiqué mardi qu'il concentrait ses efforts sur la construction de camps pour abriter les personnes qui pourraient être déplacées par le regain des combats.

Alors que les opérations militaires pour reprendre l'ouest de Mossoul, en Iraq, des mains de l'Etat islamique d'Iraq et du Levant (EIIL/Daech) se poursuivent, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a indiqué mardi qu'il concentrait ses efforts sur la construction de camps pour abriter les personnes qui pourraient être déplacées par le regain des combats.

« On estime que 250.000 personnes pourraient être déplacées. Près de 217.000 personnes ont fui les hostilités depuis le 17 octobre, dont environ 160.000 sont encore déplacées. D'autres sont retournées chez elles dans des zones nouvellement reconquises. Mais la situation reste terrifiante pour les personnes prises au piège ou affectées par les combats », a déclaré un porte-parole du HCR, Matthew Saltmarsh, lors d'un point de presse à Genève.

Le HCR compte huit camps ouverts ou achevés à l'heure actuelle, et un en construction. « Nous prévoyons de démarrer les travaux sur un autre site (Hamam Al Alil), au sud de Mossoul. Actuellement, il y a une capacité en réserve dans trois camps existants à l'est de Mossoul (Hasansham U3, Khazer M1 et M2), pour 12.700 personnes de plus », a précisé le porte-parole. « Il y a également des places pour 14.400 personnes dans le camp de Chamakor récemment construit par le HCR ».

Le gouvernement iraquien a décidé de transporter les personnes déplacées de l'ouest de Mossoul vers les camps situés à l'est alors que dans le même temps de nouvelles capacités sont ajoutées au sud.

Selon le porte-parole du HCR, « avec l'exode prévu d'un quart de million de personnes, il sera impossible d'accueillir un si grand nombre sur les terrains existants ». « Nous avons identifié d'autres terrains qui pourraient être utilisés comme camps », a-t-il ajouté.

Au cours de la bataille pour reconquérir l'est de Mossoul, la protection des civils a été une priorité lors de la planification des activités militaires et le HCR espère que ce principe continuera d'être respecté.

« Cependant, la nouvelle bataille sera différente. L'ouest de la ville est densément peuplé, avec de nombreuses rues étroites, et les combats se feront rue par rue. Des groupes armés ont construit un réseau de tunnels », a noté le porte-parole.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Iraq : l'ONU condamne un attentat meurtrier près de Bagdad

L'Organisation des Nations Unies a condamné vendredi un attentat commis la veille au sud de Bagdad, en Iraq, et revendiqué par l'Etat islamique en Iraq et au Levant (EIIL), appelé aussi Daech.