L'ONU octroie 18,5 millions de dollars pour faire face à la nouvelle sécheresse en Ethiopie

21 février 2017

Le Coordonnateur des secours d'urgence et Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires, Stephen O'Brien, a annoncé mardi l'octroi de 18,5 millions de dollars tirés du Fonds central d'intervention d'urgence des Nations Unies (CERF) pour fournir une assistance à plus de 785.000 personnes souffrant de la faim, de la malnutrition et de graves pénuries d'eau dans la région Somali, en Ethiopie.

La région de la Corne de l'Afrique est confrontée à l'une des pires sécheresses depuis des décennies et plus de 5,6 millions de personnes rien qu'en Éthiopie ont besoin d'assistance, a précisé le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) dans un communiqué de presse.

« J'étais récemment dans la région Somali d'Éthiopie, où j'ai vu l'impact dévastateur de cette sécheresse sur la vie des gens, le bétail et les moyens de subsistance. Nous devons agir maintenant », a déclaré M. O'Brien. « Le temps perdu signifie des vies perdues, donc j'octroie de l'argent du CERF pour fournir une aide urgente aux personnes dans le besoin ».

Les fonds du CERF permettront de fournir rapidement un accès à l'eau et aux services sanitaires, nutritionnels et agricoles aux personnes affectées. Ils aideront les communautés pastorales qui en ont le plus besoin dans la région Somali, alors que des milliers de personnes ont été obligées de se déplacer pour trouver de l'eau et des pâturages.

La sécheresse actuelle frappe l'Ethiopie avant que le pays n'ait pu se remettre des effets de la sécheresse dévastatrice causée par El Niño en 2015 et 2016, ce qui a laissé plus de 10 millions de personnes ayant besoin d'aide d'urgence en 2016.

« La subvention du CERF ne couvre qu'une petite partie de ce qui est nécessaire en 2017 pour faire face à la faim et à la malnutrition », a déclaré M. O'Brien. « Les travailleurs humanitaires utiliseront ces fonds pour sauver des vies, mais il faut que cet argent soit rapidement complété par d'autres fonds. Des millions de vies dépendent du soutien durable des bailleurs de fonds ».

Au cours des deux dernières années, le CERF a alloué un total de 47 millions de dollars aux opérations d'aide en Éthiopie.

Partout dans le monde, l'augmentation de l'ampleur et de l'intensité des crises humanitaires met en évidence la nécessité d'un CERF plus grand pour répondre aux besoins.

À cette fin, l'Assemblée générale des Nations Unies a approuvé en décembre 2016 la recommandation de l'ancien Secrétaire général Ban Ki-moon de doubler l'objectif annuel du CERF à 1 milliard de dollars d'ici 2018. Les États membres et les partenaires sont invités à contribuer au Fonds afin de sauver plus de vies.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Corne de l'Afrique : la sécheresse s'est aggravée et menace des millions de personnes, selon l'ONU

Alors que seul un quart des pluies attendues sont finalement tombées et que les précipitations prévues pour la période allant d'octobre à décembre se sont avérées insuffisantes, la sécheresse généralisée qui affecte actuellement la Corne de l'Afrique s'est aggravée, a mis en garde l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).