ONU : décès de Vitaly Churkin, Ambassadeur de la Russie auprès des Nations Unies

20 février 2017

Le Représentant permanent de la Fédération de Russie auprès de l'ONU, l'Ambassadeur Vitaly Churkin, est décédé subitement ce lundi à New York, à l'âge de 64 ans.

Les membres du Conseil de sécurité ont fait part de leur profonde tristesse après avoir appris la mort de « l'éminent diplomate russe » qu'était l'Ambassadeur Churkin.

Les 15 déplorent la mort de celui qui a passé plus de 40 ans au service de la diplomatie russe, dirigé la mission permanente russe aux Nations Unies depuis plus d'une décennie et aurait atteint 65 ans le 21 février 2017.

Les membres du Conseil ont exprimé leurs profondes condoléances à la famille de l'Ambassadeur, ainsi qu'au gouvernement et au peuple de la Fédération de Russie.

Lundi matin, les membres de l'Assemblée générale des Nations Unies ont observé une minute de silence à la mémoire de M. Churkin.

« La perte subie par la Russie est lourde et irréparable. L'Ambassadeur Churkin a travaillé jusqu'au dernier moment. Il a consacré toute sa vie à défendre les intérêts de la Russie, à servir de front la diplomatie dans les situations les plus difficiles », a déclaré le Représentant permanent adjoint russe, Peter Ilyichev.

« IL était un médiateur, une personne merveilleuse ainsi qu'un professeur. C'est ainsi que nous nous souviendrons toujours de lui », a ajouté le numéro 2 de la mission permanente russe, remerciant les membres de l'Assemblée générale pour leur solidarité, leur compassion et leur soutien dans ce moment difficile.

M. Churkin représentait la Russie auprès des Nations Unies depuis avril 2006. Avant de prendre ses fonctions à New York, il a occupé les fonctions d'Ambassadeur de la Russie au Canada et en Belgique.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

La Russie juge la suppression des groupes terroristes en Syrie comme une condition clé de la cessation des hostilités

Le Ministre russe des affaires étrangères, Serguei Lavrov, a déclaré vendredi que la résolution de la crise syrienne et de la grave situation humanitaire qui en découle ne sera possible qu'à travers l'élimination de l'EIIL (appelé aussi Daech), du Front al-Nosra et des groupes extrémistes associés.