En visite à Oman, le chef de l'ONU plaide pour le retour à la paix au Yémen

14 février 2017

En visite à Oman, le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, a plaidé mardi pour le retour à la paix au Yémen, estimant que la population de ce pays avait trop souffert.

« Près d'Oman, il y a une situation dramatique au Yémen. Je connais le peuple yéménite depuis longtemps. Ce sont des gens généreux qui souffrent beaucoup. Je veux donc vraiment pouvoir apporter mon aide et soutenir les efforts de tous ceux qui veulent que la paix soit rétablie au Yémen afin que les gens puissent surmonter la tragédie actuelle », a déclaré M. Guterres, lors d'un point de presse avec le Ministre responsable des affaires étrangères du Sultanat d'Oman, Yusuf bin Alawi bin Abdullah.

« C'est ma première visite dans la région et l'objectif est de pouvoir consulter le gouvernement d'Oman pour voir comment je peux être utile, en reconnaissant que ce sont les États membres et les gens qui ont la responsabilité d'assurer la paix dans la région », a-t-il ajouté.

M. Guterres a entamé vendredi une tournée en commençant par la Turquie, puis l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis. Il doit aussi se rendre au Qatar et en Egypte.

Alors qu'il se trouvait en Arabie saoudite au cours du weekend, le chef de l'ONU a souligné combien il était nécessaire de relancer les négociations pour trouver une solution au conflit au Yémen. Il a ajouté qu'il voyageait dans la région pour soutenir son Envoyé spécial pour le Yémen, Ismaïl Ould Cheikh Ahmed.

La semaine dernière, trois agences humanitaires des Nations Unies ont estimé nécessaire une aide urgente pour éviter une catastrophe dans ce pays, notant que le nombre de personnes en situation d'insécurité alimentaire avait augmenté de 3 millions en l'espace de sept mois.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Yémen : face à l'aggravation de la crise alimentaire, l'ONU demande une aide urgente afin d'éviter une catastrophe

Le nombre de personnes en situation d'insécurité alimentaire au Yémen a augmenté de 3 millions en l'espace de sept mois, avec en parallèle 17,1 millions de personnes qui peinent à se nourrir, selon une évaluation réalisée par trois agences des Nations Unies, qui réclament une aide urgente afin d'éviter une catastrophe.