Soudan du Sud : l'ONU et ses partenaires lancent un appel de fonds humanitaire de 1,6 milliard de dollars

13 février 2017

L'ONU et ses partenaires humanitaires ont lancé lundi un appel de fonds humanitaire de 1,6 milliard de dollars pour fournir une assistance et une protection à 5,8 millions de personnes au Soudan du Sud cette année.

« La situation humanitaire au Soudan du Sud s'est fortement détériorée en raison des effets combinés du conflit, du déclin économique et des chocs climatiques », a déclaré le Coordonnateur humanitaire pour le Soudan du Sud, Eugene Owusu. « En 2017, nous sommes confrontés à des besoins sans précédent, dans un nombre d'endroits sans précédent, et ces besoins augmenteront pendant la prochaine saison de soudure ».

Les organisations humanitaires estiment qu'environ 7,5 millions de personnes au Soudan du Sud ont maintenant besoin d'aide et de protection humanitaires. Depuis le début du conflit au Soudan du Sud en décembre 2013, environ 3,4 millions de personnes ont été contraintes de fuir leurs foyers, dont près de 1,9 million de personnes déplacées à l'intérieur du pays et environ 1,5 million de réfugiés dans les pays voisins.

Des atrocités ont été signalées, y compris des violences sexuelles. L'insécurité alimentaire et la malnutrition ont grimpé en flèche et le risque de famine est important pour des milliers de personnes vivant dans des communautés touchées par le conflit si des mesures rapides ne sont pas prises, a précisé le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

« Les besoins augmentant rapidement, nous avons rigoureusement hiérarchisé le plan d'intervention humanitaire de 2017 pour cibler ceux qui ont le plus besoin d'assistance et de protection », a déclaré M. Owusu. « Il est impératif que cet appel soit financé rapidement et entièrement, afin que les travailleurs humanitaires déployés à travers le Soudan du Sud puissent agir de façon robuste et rapide ».

Au Soudan du Sud, les organisations humanitaires profitent de la possibilité offerte par la saison sèche pour fournir des approvisionnements par la route. Lorsque les pluies commencent en mai, la plupart des routes deviennent impraticables et les approvisionnements doivent être livrés par voie aérienne, ce qui augmente le coût des opérations humanitaires. Une action rapide pendant la saison sèche est donc impérative.

« En 2016, nous avons atteint plus de 5 millions de personnes, mais la crise s'est aggravée et s'est répandue à mesure que les affrontements se poursuivaient. En 2017, nous sommes déterminés à toucher un plus grand nombre de personnes, mais nous avons besoin de fonds pour le faire », a déclaré M. Owusu. « Je demande à la communauté internationale, qui a généreusement aidé ce jeune pays, à nous soutenir maintenant. Si nous échouons à agir rapidement, des vies pourraient être perdues ».

Cent trente-sept organisations humanitaires, dont 62 organisations nationales non gouvernementales (une augmentation de 55% à partir de 2016), 63 ONG internationales et 12 entités des Nations Unies s'efforcent de mettre en œuvre des projets dans le cadre du Plan d'action humanitaire de 2017.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le nombre de réfugiés du Soudan du Sud franchit la barre des 1,5 million, selon le HCR

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) s'est dit vendredi très alarmé par la crise au Soudan du Sud, qui a forcé plus de 1,5 million de personnes à quitter le pays depuis que la guerre civile a éclaté en décembre 2013 et entraîné le déplacement forcé de 2,2 millions autres personnes à l'intérieur du pays.