Journée de la radio : l'UNESCO souligne l'importance de la participation des auditeurs pour relever les défis

13 février 2017

A l'occasion de la Journée mondiale de la radio, l'UNESCO a appelé chacun à développer le potentiel de la radio afin d'encourager les échanges et l'écoute nécessaires pour mettre en place la coopération qui permettra de relever les défis auxquels l'humanité tout entière est aujourd'hui confrontée.

A l'occasion de la Journée mondiale de la radio 2017, l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) a appelé lundi chacun à développer le potentiel de la radio afin d'encourager les échanges et l'écoute nécessaires pour mettre en place la coopération qui permettra de relever les défis auxquels l'humanité tout entière est aujourd'hui confrontée.

« Nous connaissons actuellement une révolution dans notre manière d'obtenir et de partager l'information », a déclaré la Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, dans un message publié à l'occasion de la journée célébrée chaque 13 février. « Pourtant, malgré ces changements profonds, la radio n'a jamais été aussi dynamique, attrayante et importante », a-t-elle souligné.

Mme Bokova a rappelé que sur le chemin du travail, dans les foyers, au bureau ou dans les champs, que ce soit en temps de paix ou dans les situations de conflit ou d'urgence, la radio reste une source essentielle d'information et de savoir, touchant toutes les générations et les cultures, « inspirant chacun grâce à la richesse de la diversité humaine, et nous reliant au reste du monde ».

« Quel que soit l'endroit, la radio permet aux femmes et aux hommes de s'exprimer. Elle offre une écoute et répond à certains besoins », a indiqué la cheffe de l'UNESCO. « Elle est également un atout pour les droits de l'homme et la dignité humaine, ainsi qu'un outil efficace pour trouver des solutions aux défis auxquels toutes les sociétés sont aujourd'hui confrontées ».

Mme Bokova a également souligné importance considérable de la radio en vue de la réalisation du Programme de développement durable à l'horizon 2030. « Le progrès des libertés fondamentales et la promotion de l'accès du public à l'information sont essentiels à la bonne gouvernance et à l'état de droit, ainsi qu'à un approfondissement du dialogue et de l'inclusion », a-t-elle dit. « Qu'il s'agisse de relever de nouveaux défis, de faire face au changement climatique ou de lutter contre les discriminations, la radio offre en temps réel un média accessible pour surmonter les clivages et renforcer le dialogue », a-t-elle ajouté.

AUDIO : Nicolas Vultier, Chef du Service international de la Radio Suisse Romande (RTS).

AUDIO : Ahmad Jibaly de Radio Rozana, une station de radio dédiée aux Syriens et à la diaspora syrienne.

AUDIO : Jean-Pierre Ramazani, Rédacteur en Chef de Guira FM, la station radio des Nations Unies en République centrafricaine.

Un média participatif crucial alors que les notions de « vérité » sont remises en cause

Le thème de la journée mondiale de la radio cette année est 'La radio, c'est vous'. « Ce thème a été choisi parce que la radio ne serait pas ce qu'elle est sans ses auditeurs », a déclaré la Cheffe de la Section Développement des médias et société à l'UNESCO, Mirta Lourenço. « Le thème met l'accent sur les publics, en veillant à ce que leurs points de vue et leur diversité soient représentés sur les ondes. C'est une chance de découvrir toutes les façons dont la radio engage le public, non seulement en direct, mais aussi en tenant compte des auditeurs dans la planification et la politique de la radio », a ajouté Mme Lourenço.

La Directrice générale de l'UNESCO a également fait l'éloge des politiques favorisant l'engagement du public plaçant ainsi les auditeurs au cœur des diffusions. « Les clubs et forums d'auditeurs rassemblent les communautés autour de questions communes, avec la possibilité de s'entendre et de se faire entendre sur les ondes », a dit Mme Bokova.

« En ces temps troublés, la radio offre une plate-forme permanente qui rassemble les communautés », s'est félicité la Directrice générale. « L'initiation aux médias et à l'information n'a jamais été aussi cruciale pour rétablir la confiance dans l'information et le savoir, alors même que les notions de « vérité » sont remises en cause », a-t-elle ajouté, soulignant qu'ainsi la radio peut montrer la voie pour trouver des solutions novatrices aux problèmes locaux et continuer à faire progresser les droits de l'homme, l'égalité des genres, le dialogue et la paix.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.