Somalie : l'ONU et ses partenaires félicitent le nouveau Président pour son élection

9 février 2017

L'Organisation des Nations Unies, l'Union européenne, l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD), l'Éthiopie, l'Italie, la Suède, le Royaume-Uni et les États-Unis se sont félicités de la conclusion du scrutin présidentiel en Somalie et ont adressé leurs plus sincères félicitations au nouveau Président fédéral somalien Mohamed Abdullahi Farmajo pour sa victoire.

Dans un communiqué de presse conjoint, les partenaires internationaux ont également souhaité exprimer leurs remerciements au Président sortant, Hassan Sheikh Mohamed, et à son gouvernement, pour leurs nombreuses réalisations au cours des quatre dernières années. Ils ont remercié le Président sortant pour son discours de concession gracieux “qui a facilité un transfert de pouvoir pacifique et ordonné”.

Selon eux, le Président Farmajo fait face à des défis importants, notamment la sécheresse qui frappe le pays. Une de ses priorités est aussi d'améliorer la sécurité de tous les Somaliens. “Cela nécessitera un partenariat continu avec l'Union africaine et les bailleurs de fonds internationaux”, ont estimé l'ONU et ses partenaires.

La réconciliation et la résolution pacifique d'un certain nombre de conflits locaux, ainsi que la reprise du processus d'examen constitutionnel, sont d'autres défis que devra relever le Président.

“La communauté internationale est désireuse de s'associer au nouveau Président, au gouvernement fédéral somalien, aux États membres fédéraux du pays et au peuple somalien pour relever ces défis”, a déclaré le Représentant spécial du Secrétaire général pour Somalie, Michael Keating.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Somalie : l'envoyé de l'ONU juge crucial de respecter la date de l'élection présidentielle

A l'occasion d'une réunion du Conseil de sécurité consacrée à la situation en Somalie, le Représentant spécial du Secrétaire général pour ce pays, Michael Keating, a estimé vendredi qu'il était crucial que l'élection présidentielle se déroule à la date prévue, c'est-à-dire dans 12 jours.