L'ONU Environnement se félicite de l'exemple montré par des institutions financières pour le financement du développement durable

31 janvier 2017

Dix-neuf banques et investisseurs internationaux ont lancé lundi à Paris, en France, 'Les Principes pour le financement à impact positif', un ensemble de critères inédits, visant à définir ce que sont les investissements durables, s'est félicité l'ONU Environnement.

« Ces 'Principes' arrivent à point nommé de la part du secteur financier. Ils démontrent la volonté des institutions financières d'aller au-delà des pratiques actuelles et de contribuer à favoriser un développement plus durable », a affirmé le Ministre français de l'économie et des finances, Michel Sapin, cité dans un communiqué de presse publié par ONU Environnement. « Ils devraient renforcer les fondations de la coopération entre acteurs publics et privés dans ce domaine ».

« Atteindre les Objectifs de développement durable (ODD) - le programme d'action mondial visant à mettre fin à la pauvreté, à lutter contre le changement climatique et à protéger l'environnement - devraient coûter entre 5 et 7.000 milliards de dollars par an à l'horizon 2030 », affirme Éric Usher, Directeur de l'initiative de collaboration de l'ONU Environnement avec le secteur financier. « 'Les Principes pour le financement à impact positif' vont changer la donne, ils vont nous permettre de diriger les centaines de milliers de milliards de dollars gérés par les banques et les investisseurs vers de projets propres, à faible émission carbone, profitant à tous ».

Les Principes offrent un cadre international aux responsables financiers et aux investisseurs et sont applicables à leurs différents secteurs d'activité, y compris le crédit au détail et en gros, les prêts aux entreprises et aux investissements et la gestion d'actifs.

Les quatre Principes pour le Financement à impact positif offrent des conseils aux financiers et aux investisseurs qui souhaitent rendre public et surveiller les impacts économiques et environnementaux des produits et des services qu'ils proposent.

Le caractère innovant de ces Principes réside dans l'exigence d'une évaluation globale des impacts positifs et négatifs de la finance sur le développement économique, le bien-être humain et l'environnement.

Les Principes ne décrivent pas une méthode singulière pour obtenir des impacts positifs mais exigent que les processus et les méthodologies d'évaluation soient transparents. Ils font partie d'un processus plus large présenté dans le Manifeste pour des impacts positifs publié en 2015 exigeant un nouveau modèle de financement s'appuyant sur les impacts et visant à combler les lacunes du financement du développement durable.

« 'Les Principes pour le financement à impact positif' s'appuient sur les valeurs solides promues par le Pacte mondial des Nations Unies, offrant une approche globale au financement des 17 objectifs de développement durable, » a déclaré Gavin Power, Directeur adjoint du Pacte mondial des Nations Unies. « Nous nous engageons à promouvoir ces Principes auprès de nos groupes et de nos partenaires, dans le cadre de notre Plate-forme d'action pour catalyser de l'innovation financière pour les ODD ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'ONU encourage les jeunes à participer à la mise en œuvre des objectifs de développement durable

A l'occasion du sixième Forum de la jeunesse organisé par le Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC), deux hauts responsables des Nations Unies ont encouragé les jeunes à s'impliquer dans la mise en œuvre du Programme de développement durable à l'horizon 2030, adopté en septembre 2015 par les Etats membres des Nations Unies.