La FAO plaide pour une gestion durable de l'eau afin de garantir la sécurité alimentaire

25 janvier 2017

Soulignant le lien entre l'eau et la nourriture et son impact sur la sécurité alimentaire, l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a plaidé mercredi pour des mesures garantissant une gestion durable de l'eau permettant de répondre aux besoins actuels et futurs.

« L'ampleur du lien entre eau et nourriture est sous-estimé », a déclaré le Coordinateur du programme stratégique régional de la FAO pour les régions du Proche-Orient et de l'Afrique du Nord, Pasquale Steduto, dans un exposé lors d'une réunion consacrée à ce thème au siège de l'ONU, à New York.

Il a souligné qu'une personne avait besoin de 2 à 4 litres d'eau pour sa consommation quotidienne et qu'une famille avait besoin de 40 à 400 litres pour les besoins domestiques (lessive, etc.).

Mais pour les besoins alimentaires et nutritionnels, il faut entre 2.000 et 5.000 litres par personne, selon le type d'alimentation, soit « environ 1 litre par kilocalorie », a-t-il noté.

Selon Pasquale Steduto, ce lien entre l'eau et la nourriture est particulièrement important pour renforcer la sécurité alimentaire. Alors que la population mondiale devrait franchir la barre des neuf milliards d'habitants d'ici à 2050, il faudra produire 50 à 60% de plus pour nourrir tout le monde.

« Cela impliquerait d'avoir au moins 50% d'eau supplémentaire, ce que nous n'aurons pas. Les estimations montrent que nous pouvons mobiliser jusqu'à 10% de plus, ce qui souligne la question de la pénurie d'eau », a ajouté M. Steduto.

Le responsable de la FAO a également souligné l'importance de l'eau pour la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD).

Alors que l'objectif 6 appelle explicitement à garantir un accès et une gestion durable de l'eau et de l'assainissement pour tous, l'eau est un élément clé pour d'autres objectifs, notamment ceux concernant la pauvreté (ODD1), la faim et la malnutrition (ODD2), et le changement climatique (ODD13).

Soulignant ainsi la nécessité d'intensifier l'agriculture durable, M. Steduto a appelé à une amélioration de l'efficacité dans l'utilisation des ressources; à la protection et la préservation des ressources naturelles; à une approche axée sur les personnes et la protection des moyens d'existence en milieu rural; à un renforcement de la résilience des populations, des communautés et des écosystèmes, en particulier face au changement climatique; et à garantir la bonne gouvernance pour assurer la durabilité des systèmes naturels et humains.

Face à la pénurie d'eau, le responsable de la FAO a insisté sur la nécessité d'accroître la disponibilité de l'eau, par exemple en recourant à des eaux usées traitées et à des usines de désalinisation.

Il a également souligné la nécessité d'être prudent concernant la demande, estimant que la réduction du gaspillage des denrées alimentaires et la promotion de régimes alimentaires durables pourraient aussi contribuer à éliminer la pénurie d'eau.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.