Mali : le Conseil de sécurité condamne l'attaque à Gao et toute tentative de déraillement du processus de paix

19 janvier 2017

Les membres du Conseil de sécurité ont condamné avec la plus grande fermeté « l'attaque barbare » perpétrée mercredi matin contre le camp du Mécanisme opérationnel de coordination à Gao, au Mali, qui a causé la mort de dizaines de personnes.

Dans une déclaration à la presse publiée mercredi soir, les membres du Conseil ont exprimé leurs plus sincères condoléances au gouvernement malien et aux familles des victimes de cette attaque revendiquée par le groupe terroriste Al Mourabitoune.

Réaffirmant que le terrorisme sous toutes ses formes et manifestations constitue l'une des plus graves menaces à la paix et à la sécurité internationales, les 15 ont appelé les autorités maliennes « à enquêter rapidement sur cette attaque et à traduire en justice ses auteurs ».

Les membres du Conseil ont souligné que cet attentat visait des membres des forces de défense et de sécurité maliennes ainsi que des groupes armés de la Plateforme et de la Coordination, désignés pour participer à des patrouilles de sécurité conjointes dans le cadre de l'Accord sur la paix et la réconciliation au Mali.

Les membres du Conseil de sécurité ont condamné « toute tentative de dérailler le processus de paix au Mali ». Ils ont réaffirmé leur détermination à aider le Mali, le gouvernement malien et les groupes armés signataires à appliquer pleinement l'Accord de paix et de réconciliation.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.