Le HCR, l'OIM et leurs partenaires lancent une nouvelle stratégie pour l'aide aux réfugiés et aux migrants en Europe

19 janvier 2017

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) et 72 autres partenaires ont lancé jeudi une nouvelle stratégie et un appel à mieux venir en aide aux réfugiés et aux migrants en Europe en 2017.

Le Plan régional d'aide aux réfugiés et aux migrants vise à compléter et renforcer les efforts des gouvernements afin d'assurer un accès sûr aux systèmes d'asile et à la protection pour les réfugiés et les migrants. Il vise également à appuyer des solutions à long terme et à gérer la migration de façon ordonnée et digne. En 2017, la priorité sera également donnée au renforcement du partenariat et de la coordination, a précisé le HCR dans un communiqué de presse.

« Ces deux dernières années, avec l'arrivée de plus de 1,3 million de réfugiés et de migrants sur son sol, l'Europe a été confrontée à de nombreux défis, y compris la protection des réfugiés et des migrants. Ce plan est un outil opérationnel clé pour que les opérations soient plus efficaces et mieux coordonnées durant toute l'année 2017 », a déclaré le Directeur du Bureau du HCR pour l'Europe, Vincent Cochetel.

Le porte-parole en chef de l'OIM, Leonard Doyle, a souligné pour sa part que cette initiative était « exactement ce qu'il fallait » en raison de la vulnérabilité et des besoins des migrants et réfugiés, en particulier les femmes et les jeunes filles.

Le document souligne le besoin de solutions à long terme pour les réfugiés et les migrants, y compris un système efficace pour la relocalisation, un soutien pour les retours volontaires et un renforcement des voies légales alternatives aux voyages dangereux, y compris la réinstallation et le regroupement familial.

Une attention particulière est accordée à la prise en compte des besoins spécifiques des enfants réfugiés et migrants ainsi que ceux des femmes et des jeunes filles. Le Plan comprend des projets pilotes pour une réponse plus efficace aux besoins des enfants non accompagnés et séparés en Europe. En effet, plus de 25.000 d'entre eux sont arrivés seuls par la mer en Italie en 2016.

Le plan prévoit également de renforcer les efforts pour identifier et venir en aide aux survivants de la violence sexuelle et sexiste.

Pour répondre aux besoins d'une population essentiellement statique, mais aussi à ceux des personnes qui continueront de se déplacer de façon irrégulière en Europe, le plan a une large portée géographique et couvre la Turquie, l'Europe du Sud, l'ouest des Balkans, l'Europe centrale ainsi que l'Europe de l'Ouest et du Nord.

Le montant total des besoins financiers s'élève à 691 millions de dollars, pour une population estimée comptant jusqu'à 340.000 bénéficiaires, en fonction des tendances antérieures en matière d'arrivées et des personnes présentes dans les pays qui bénéficieront d'une aide par l'intermédiaire de ce Plan.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le HCR salue les efforts de l'Europe pour les sauvetages en mer Méditerranée

Le HCR s'est félicité de l'intervention des garde-côtes italiens qui, en collaboration avec Frontex, l'Agence européenne pour la gestion de la coopération opérationnelle aux frontières extérieures, ont porté secours à quelque 1.500 personnes à bord d'embarcations confrontées à une mer démontée et à des conditions dégradées en Méditerranée ces trois derniers jours.