L'actualité mondiale Un regard humain

Réduction de la peine de Manning : il faut reconnaître la contribution des lanceurs d'alerte, selon un expert de l'ONU

Alfred de Zayas, l'Expert indépendant de l'ONU pour la promotion d'un ordre international démocratique et équitable. Photo ONU/Violaine Martin
Alfred de Zayas, l'Expert indépendant de l'ONU pour la promotion d'un ordre international démocratique et équitable. Photo ONU/Violaine Martin

Réduction de la peine de Manning : il faut reconnaître la contribution des lanceurs d'alerte, selon un expert de l'ONU

L'Expert indépendant de l'ONU pour la promotion d'un ordre international démocratique et équitable, Alfred de Zayas, s'est félicité mercredi de la réduction de la peine de prison de la lanceuse d'alerte américaine Chelsea Manning, qui avait fourni des documents confidentiels de l'armée américaine à Wikileaks, et a appelé tous les gouvernements à protéger les lanceurs d'alerte au lieu de les persécuter.

Condamnée à 35 ans de prison pour avoir divulgué des secrets militaires classifiés, Mme Manning a vu sa peine commuée mardi par le Président des Etats-Unis, Barack Obama.

« Je me réjouis de la commutation de la peine de Chelsea Manning et de sa sortie prochaine en mai », a déclaré M. de Zayas dans un communiqué publié par le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH). « Il existe cependant de nombreux lanceurs d'alerte qui ont servi la cause des droits de l'homme et qui sont toujours en prison dans de nombreux pays du monde », a-t-il rappelé, soulignant qu'il est temps de reconnaître la contribution des lanceurs d'alerte à la démocratie et à l'état de droit et de cesser de les persécuter.

Contribution des lanceurs d'alertes à la démocratie

L'expert a invité les gouvernements du monde entier à mettre fin aux multiples campagnes de diffamation, de harcèlement et même de poursuites contre des lanceurs d'alerte, tels que Julian Assange, Edward Snowden, les Luxleakers (Antoine Deltour et Raphaël Halet) et Rafi Rotem, « qui ont agi de bonne foi et qui ont donné un sens à l'article 19 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques relatif à la liberté d'expression ».

« Les lanceurs d'alerte qui purgent une peine de prison dans de nombreux pays doivent être graciés », a déclaré M. de Zayas. « Les lanceurs d'alertes sont des défenseurs des droits de l'homme dont la contribution à la démocratie et à l'état de droit ne peut être surestimée. Ils servent la démocratie et les droits de l'homme en révélant des informations que toutes les personnes ont le droit de recevoir ».

Pour l'expert, une culture du secret est souvent aussi une culture d'impunité. « Parce que le droit de savoir proclamé dans l'article 19 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques est absolument crucial pour toute démocratie, les lanceurs d'alerte devraient être protégés et non pas persécutés », a-t-il souligné.

Accorder la protection nécessaire aux lanceurs d'alertes

L'expert a appelé à faire valoir le respect des droits de l'homme et de la dignité humaine « en donnant la protection nécessaire aux lanceurs d'alerte et en adoptant une Charte des droits des lanceurs d'alerte ».

M. de Zayas a exhorté les gouvernements du Royaume-Uni et de la Suède à renforcer le système des droits de l'homme en appliquant la recommandation du Groupe de travail des Nations Unies sur la détention arbitraire. « Je crains que, malgré l'avis du Groupe de travail, aucun de ces gouvernements n'ait pris des mesures en vue de sa mise en œuvre et M. Assange se trouve réfugié sous la protection diplomatique de l'Équateur », a-t-il déploré. « Il est temps que cette situation anormale et inhumaine se termine ».

Professeur de droit international à l'École de diplomatie de Genève et ressortissant des États-Unis, M. de Zayas est le premier expert indépendant sur la promotion d'un ordre international démocratique et équitable nommé par le Conseil des droits de l'homme en mai 2012. En tant que titulaire du mandat du CDH, il est indépendant de tout gouvernement ou organisation et sert à titre individuel.