Syrie : le PAM suspend ses largages de vivres sur Deir ez-Zor pour des raisons de sécurité

17 janvier 2017

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a annoncé mardi avoir suspendu ses opérations de parachutages de vivres au-dessus de la ville de Deir ez-Zor, en Syrie, depuis le 15 janvier pour des raisons de sécurité.

« Il y a eu des combats intenses dans et autour de la zone d'atterrissage et dans les parties de la ville où les distributions de nourriture étaient en cours », a déclaré la porte-parole du PAM, Bettina Luescher, lors d'un point de presse à Genève.

« Les partenaires du PAM sur le terrain ne pouvaient pas exposer la vie des 60 volontaires qui se trouvaient dans cette zone d'atterrissage ouverte pour recevoir les provisions et les distribuer », a-t-elle ajouté.

Les opérations de parachutages avaient commencé en avril 2016. Les largages de vivre ne pouvant être effectués qu'en petites quantités, les opérations ont dû être menées de manière quasi continue.

Jusqu'à présent, 177 largages avaient permis d'acheminer près de 3.300 tonnes de vivres (produits alimentaires multiples, collations pour l'école, sel et levure pour la production de pain) ainsi que de l'aide humanitaire fournie par d'autres partenaires, à environ 110.000 personnes dans la ville de Deir ez-Zor.

Mme Luescher a précisé aux journalistes que les opérations de parachutage étaient coûteuses et qu'elles sont utilisées en dernier recours. En raison de la poursuite des combats entre les forces gouvernementales et l'Etat islamique d'Iraq et du Levant (EIIL), la porte-parole a indiqué que la situation était pour le moment trop précaire pour poursuivre les largages.

Les opérations humanitaires du PAM en Syrie atteignent 4 millions de personnes chaque mois dans l'ensemble du pays.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.