Nigéria : des millions d'enfants vaccinés contre la rougeole dans le nord-est du pays avec l'aide de l'OMS

12 janvier 2017

Une vaste campagne de vaccination contre la rougeole soutenue par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) devrait commencer le 13 janvier dans trois Etats du nord-est du Nigéria touchés par un conflit.

La campagne de deux semaines vise à protéger plus de 4 millions d'enfants âgés de 6 mois à 10 ans contre l'épidémie de rougeole dans les zones accessibles des États de Borno, Yobe et Adamawa.

« Cette campagne de vaccination contre la rougeole est une intervention d'urgence pour protéger plus de 4 millions d'enfants contre une maladie hautement contagieuse et parfois mortelle », a déclaré le Dr. Wondimagegnehu Alemu, représentant de l'OMS au Nigéria. « Les enfants sont privés de vaccins essentiels à cause de la perturbations massives des services de santé dans les zones touchées par le conflit depuis de nombreuses années. En outre, beaucoup d'entre eux souffrent de malnutrition, ce qui les rend extrêmement vulnérables aux complications graves et à la mort que peut causer la rougeole ».

L'OMS aide les agences de développement de soin de santé primaires des trois États à se préparer à cette campagne. En collaboration avec des partenaires comme l'UNICEF, les Centres américains pour le contrôle des maladies (CDC) et d'autres organisations non gouvernementales de la santé, l'OMS apporte son expertise dans les domaines tels que la logistique, la gestion des données, la formation, la mobilisation sociale, le suivi et l'évaluation, la supervision d'appui (ressources humaines) et la gestion des déchets.

Entre le début du mois de septembre et le 18 décembre 2016, 1.500 cas soupçonnés de rougeole ont été signalés dans l'État de Borno. Plus de 77% des enfants de moins de 5 ans dans ce même État n'ont jamais reçu le vaccin contre la rougeole alors qu'il s'agit de la même tranche d'âge la plus touchée par l'épidémie.

AUDIO: Modibo Kassogué, Responsable du programme de vaccination de l'UNICEF au Nigéria.

La crise humanitaire provoquée par les conflits dans l'État de Borno a eu pour conséquences plus de 1,4 million de personnes déplacées vivant dans plus de 100 camps, au sein d'une population d'accueil d'environ 4,3 millions personnes.

Avec des niveaux de malnutrition pouvant aller jusqu'à 20% dans certaines populations de Borno, ces enfants sont particulièrement vulnérables à des maladies telles que la rougeole, le paludisme, les infections respiratoires et la diarrhée.

En 2015, plus de 134.000 décès liés à la rougeole ont été recensé dans le monde. La plupart des personnes décédées étaient des enfants âgés de moins de 5 ans. Au cours de la période 2000-2015, la vaccination anti-rougeoleuse a permis d'éviter 20,3 millions de décès, devenant ainsi l'une des meilleures offres en matière de santé publique.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Nigéria : le PAM a aidé plus d'un million de personnes dans le nord du pays pour le seul mois de décembre

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) a annoncé vendredi avoir fourni de la nourriture ou de l'argent à plus d'un million de Nigérians dans les zones touchées par le conflit dans le Nord-Est depuis le début du mois.