RDC : l'ONU salue l'accord signé entre la majorité présidentielle et l'opposition

Un rassemblement de personnes à Kinshasa lors des manifestations qui ont eu lieu en République démocratique du Congo (RDC) les 19 et 20 décembre 2016 (archive).
MONUSCO
Un rassemblement de personnes à Kinshasa lors des manifestations qui ont eu lieu en République démocratique du Congo (RDC) les 19 et 20 décembre 2016 (archive).

RDC : l'ONU salue l'accord signé entre la majorité présidentielle et l'opposition

Dans sa dernière déclaration en qualité de Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est félicité samedi de la signature le jour même à Kinshasa, par l'opposition et la Majorité présidentielle, d'un accord politique sur la tenue d'élections en République démocratique du Congo (RDC) et des dispositions transitoires menant aux urnes.

Ce développement tant attendu s'appuie sur un accord initial signé le 18 octobre entre une partie de l'opposition et la Majorité présidentielle. Il représente un pas important vers une transition gérée de manière pacifique, conforme aux principes démocratiques consacrés dans la Constitution du pays.

« Le Secrétaire général félicite tous les acteurs impliqués dans cet effort, y compris les dirigeants de l'opposition et de la Majorité présidentielle, et la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) pour avoir dirigé la médiation », a déclaré son porte-parole dans un communiqué. « Il les invite à se conformer à l'accord signé », soulignant l'engagement des Nations Unies à appuyer sa mise en œuvre, conformément à la résolution 2277 (2016).

Pour le Secrétaire général, des mesures concrètes doivent maintenant être prises pour préparer le terrain pour la tenue des élections sans plus tarder. La mise à jour du registre électoral doit se faire en temps opportun. Tous les acteurs politiques doivent œuvrer pour assurer un environnement propice à des élections libres, justes et crédibles, y compris en s'abstenant de toute violence, a dit le chef de l'ONU.

« Le Secrétaire général encourage le Gouvernement à redoubler d'efforts pour défendre les droits et libertés fondamentaux, essentiels à un processus électoral crédible », a souligné son porte-parole.

« Lors de sa dernière journée à la barre des Nations Unies, le Secrétaire général Ban Ki-moon souhaite que le peuple et le Gouvernement de la RDC poursuivent leurs efforts pour parvenir à la paix et à la stabilité », a-t-il conclu.