Journée de la solidarité humaine : les problèmes mondiaux exigent des solutions collectives, selon Ban Ki-moon

20 décembre 2016

En cette Journée internationale de la solidarité humaine, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a estimé qu'il fallait mettre en lumière le rôle que joue cette solidarité et qui consiste à ouvrir pour tous la perspective d'une vie dans la dignité et sur une planète saine.

« Il nous incombe d'œuvrer de concert pour atteindre les objectifs de développement durable et garantir ainsi l'avenir que nous voulons », a dit M. Ban dans un message pour cette Journée qui est célébrée chaque année le 20 décembre.

Le chef de l'ONU a rappelé que durant ces deux dernières décennies, le monde a réalisé d'importantes avancées en matière de développement humain. « Le taux de pauvreté mondial a diminué de plus de moitié. Nous vivons plus longtemps et en meilleure santé; nous sommes mieux instruits et mieux connectés », a-t-il souligné.

« En dépit de ces progrès et d'autres avancées, la prospérité n'est pas le lot de tous. Les inégalités, l'extrême pauvreté, le chômage, l'exclusion sociale et la dégradation de l'environnement continuent de marquer profondément les sociétés à travers le monde », a-t-il ajouté. « La discrimination et les préjugés continuent de compromettre gravement l'édification de sociétés inclusives. De nombreux groupes sociaux vulnérables constatent une aggravation de leur situation. Les effets des changements climatiques toucheront plus fortement ceux qui sont le moins responsables de ce phénomène ».

Selon Ban Ki-moon, à l'heure d'affronter ces écueils auxquels se heurte le développement durable, la solidarité joue un rôle fondamental.

Il a rappelé que ne laisser personne de côté et assurer le partage de la prospérité sont des principes clefs du Programme de développement durable à l'horizon 2030, adopté par les dirigeants mondiaux en septembre 2015, ainsi que de l'Accord de Paris sur les changements climatiques, adopté en décembre de la même année.

« Au moment où les nations s'efforcent de tenir leurs promesses et d'atteindre les 17 objectifs de développement durable, la solidarité revêt une importance cruciale », a-t-il souligné. « Les problèmes mondiaux exigent des solutions collectives. Alors que de nombreuses questions, à la fois essentielles et de portée mondiale, telles que les conflits armés et les migrations forcées, constituent des facteurs de division, il y a lieu d'œuvrer ensemble pour des causes communes, plutôt que de se désunir sous l'emprise de la peur ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le chef de l'ONU rappelle que « les migrants sont des êtres humains dotés de droits »

A l'occasion de la Journée internationale des migrants (18 décembre), le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé samedi la communauté internationale à s'employer à la mise en place du pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières, « afin de bâtir un monde de paix, de prospérité, de dignité et de possibilités pour tous ».