Décoré de la Légion d'honneur, Ban Ki-moon remercie la France pour son soutien apporté au travail de l'ONU

17 novembre 2016

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a reçu jeudi, à Paris, les insignes de Grand Officier de la Légion d'honneur des mains du Président de la République française, François Hollande.

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a reçu jeudi, à Paris, les insignes de Grand Officier de la Légion d'honneur des mains du Président de la République française, François Hollande.

Créée par Napoléon Bonaparte en 1802, la Légion d'honneur est la plus haute distinction française. Depuis deux siècles, elle est remise au nom du chef de l'Etat français pour récompenser les citoyens les plus méritants dans tous les domaines d'activité.

« Cette distinction témoigne de la grande estime que la France a pour votre action depuis dix ans à la tête des Nations Unies », a déclaré M. Hollande devant M. Ban lors de la cérémonie de remise de la décoration au Palais de l'Elysée. « Elle vient consacrer votre engagement sans relâche pour le maintien de la paix, le dialogue entre les peuples et la promotion des droits de l'homme », a-t-il précisé.

M. Ban s'est dit très touché de l'honneur que la France lui fait en lui conférant les insignes de Grand Officier de la Légion d'Honneur. « Avec ce geste, Monsieur le President, c'est notre illustre Organisation que vous honorez ce soir, et j'en suis à la fois très honoré et fier », a-t-il déclaré.

Le Secrétaire général a rappelé qu'en tant que membre fondateur de l'ONU et membre permanent du Conseil de sécurité, la France a toujours joué un rôle essentiel et est, au quotidien, un acteur important de l'ordre du jour international. « L'ONU et la France travaillent main dans la main pour renforcer les liens de la coopération internationale, en s'efforçant ensemble de défendre les droits de l'homme, de lutter contre le changement climatique et de promouvoir la paix et la sécurité internationales ainsi que les objectifs de développement durable ».

« Souvenons-nous ici de la contribution essentielle qu'a apportée l'illustre juriste René Cassin, en 1948 lors de la rédaction de la Déclaration universelle des droits de l'homme », a rappelé M. Ban qui a également salué la contribution de la France au maintien de la paix et souligné son rôle dans le lancement du nouveau mécanisme de facilitation des technologies. « La France été parmi les 22 premiers pays volontaires pour présenter son programme national de mise en œuvre de l'Agenda 2030 de développement ».

L'accord de Paris : résultat d'une coopération internationale et entre la France et l'ONU

Le président français a souligné l'action majeure du Secrétaire général dans la réussite de la Conférence de Paris sur les changements climatiques (COP21). « Vous avez su incarner l'idée que défendre notre bien commun le plus précieux, la Terre, était indissociable de la recherche de la paix et la sécurité internationales », a dit M. Hollande. « La France n'oubliera jamais votre rôle au moment de l'adoption de l' Accord de Paris en décembre 2015 ».

Arrivant de Marrakech où il assistait à la COP22, le Secrétaire général a tenu à saluer le rôle moteur joué par la France, en appui de son action, pour l'entrée en vigueur exceptionnellement rapide de l'Accord de Paris effective depuis le 4 novembre. « Vous et moi, Monsieur le Président, avons eu de nombreux contacts, que ce soit en personne ou par téléphone à toute heure du jour et de la nuit, dans les mois qui ont précédé la COP21. Votre appui et votre engagement personnels ont été pour moi un renfort d'une grande importance ».

« Je n'oublie pas non plus que la Conférence de Paris sur le Climat s'est déroulée à peine quelques semaines après que des assassins aient essayé d'éteindre les lumières de cette magnifique capitale », a dit M. Ban. « Votre réponse, Monsieur le Président, la réponse de la France, a été de relever la tête et de montrer à ceux qui sèment la haine entre les peuples, que la solidarité internationale ne sera pas brisée. L'accord qui a été adopté au Bourget mérite bien le nom d' 'Accord de Paris' ».

Alors qu'il s'apprête à terminer 10 ans à la tête des Nations Unies, M. Ban a confié que cette Légion d'Honneur a pour lui une signification toute particulière. « Je regarde les insignes de Grand Officier dont je viens d'être décoré et j'y lis les mots suivants : « Honneur et Patrie », deux notions très fortes qui décrivent avec la plus grande pertinence mon mandat à la tête des Nations Unies », a-t-il fait remarqué. « C'est avec un honneur tout particulier que j'ai servi les 193 patries qui forment l'ONU », a-t-il déclaré.

« Le travail des Nations unies est aujourd'hui mis à l'honneur et je remercie la France pour le soutien fidèle et constant qu'elle m'a prêté, au cours de ces dix années, sans jamais faillir dans l'application des principes et valeurs communes de la Charte des Nations Unies », a conclu M. Ban.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Ban Ki-moon : l'Accord de Paris sur le climat est un signe d'espoir en ces temps troublés

A l'occasion de sa conférence de presse de fin d'année mercredi, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a une nouvelle fois souligné combien l'Accord de Paris sur le climat, adopté le 12 décembre, était un signe d'espoir pour la planète en ces temps troublés.