Iraq : le HCR envoie 7.200 tentes pour les déplacés de Mossoul

26 octobre 2016

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a commencé le transport aérien de plus de 7.000 tentes à destination d'Erbil, en Iraq, pour abriter des Iraquiens déplacés à la suite de l'offensive en cours à Mossoul.

Les avions, transportant des tentes familiales depuis l'entrepôt du HCR à Dubaï, ont atterri à l'aéroport international d'Erbil pendant cinq jours consécutifs cette semaine. Le premier vol, avec 1.515 tentes, est arrivé mardi soir. Au total, 7.200 tentes seront déchargées, a précisé le HCR dans un communiqué de presse.

« Ces ponts aériens sont vitaux et nous permettront de réagir dès que les Iraquiens déplacés atteignent nos camps et ont besoin d'un abri », a déclaré le Représentant du HCR en Iraq, Bruno Geddo. « Le HCR s'assure d'avoir à disposition un total de 50.000 tentes et de 50.000 kits d'abris d'urgence pour les familles en déplacement et ces 7.200 tentes vont nous aider à atteindre notre objectif plus tôt ».

De son côté, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a indiqué avoir étendu le système de détection, d'alerte et de confinement des épidémies potentielles dans le cadre de la réponse humanitaire à la situation à Mossoul.

En coordination avec le Ministère fédéral de la santé iraquien et le Ministère de la santé du gouvernement régional du Kurdistan, l'OMS a organisé trois sessions de formation du 28 septembre au 6 octobre 2016 à Erbil et à Souleimaniyeh, dans la région du Kurdistan.

La formation a porté sur le système d'alerte rapide et de réponse précoce (EWARNS) et était destinée au personnel des nouveaux établissements de santé mis en place pour répondre aux besoins de santé des populations nouvellement déplacées.

« Nous devons surveiller les tendances en matière de maladies transmissibles », a déclaré le Représentant de l'OMS en Iraq, Altaf Musani. « EWARNS sera l'outil pour mesurer ces tendances et aider à détecter les premières épidémies dans les zones de populations déplacées afin d'aider les ministères fédéraux et régionaux avec des mesures efficaces de prévention et de contrôle des maladies à tendance épidémique », a-t-il ajouté.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Bataille de Mossoul : l'ONU s'inquiète des violences commises par Daech contre les civils

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) s'est déclaré mardi préoccupé par des actes de violence commis contre des civils par l'État islamique d'Iraq et du Levant (EIIL, aussi appelé Daech), alors que le gouvernement iraquien et ses alliés essayent de reprendre la ville de Mossoul.

Bataille de Mossoul : l'ONU s'inquiète de l'utilisation de 'boucliers humains'

Alors que le gouvernement iraquien et ses forces alliées essayent de reprendre la ville de Mossoul, le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Zeid Ra'ad Al Hussein, a demandé à ce que la protection des civils soit à l'avant-garde de la planification militaire.