Centrafrique : le PAM fournit une assistance d'urgence aux victimes des violences

20 octobre 2016

Le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations Unies a annoncé jeudi l'acheminement d'une assistance alimentaire d'urgence à 8.000 personnes touchées par le regain de violences dans le nord de la République centrafricaine (RCA).

Dans un communiqué de presse, le PAM précise que cette opération vient s'ajouter à l'assistance alimentaire et nutritionnelle régulière que l'agence apporte à environ 120.000 Centrafricains.

Les distributions alimentaires d'urgence ont commencé le 17 octobre dans la région de Kaga Bandoro, où les combats ont tué ou blessé des dizaines de personnes. Les premières rations contiennent suffisamment de riz, de légumineux, d'huile végétale, de mélange maïs-soja et de sel, pour une période de 15 jours. Elles ont été distribuées à 5.000 personnes en quête de protection à l'extérieur de la base de la Mission de maintien de la paix des Nations Unies en République centrafricaine (MINUSCA) dans la ville de Kaga Bandoro, et à 3.000 autres personnes dans la ville de Ganama.

« Ce cycle de violence qui semble sans fin est extrêmement préoccupant », a déclaré le Directeur adjoint du PAM en RCA, Rocco Leone. « Nous voyons des personnes déplacées retourner dans leurs foyers seulement pour être de nouveau déracinées, ou des personnes qui sont tout simplement incapables de retourner chez elles car leurs régions d'origine restent dangereuses ».

D'autres personnes ayant besoin d'une assistance d'urgence ont été identifiées dans les régions qui ont connu de violents combats. Au cours des trois prochains mois, le PAM prévoit de fournir de la nourriture ou des coupons alimentaires à 17.000 personnes supplémentaires.

« Nous sommes déterminés à continuer à fournir une assistance vitale, autant que nous le pouvons et malgré des ressources limitées », a ajouté M. Leone.

En 2016, le PAM et ses partenaires prévoient d'apporter une assistance à un million de personnes dans les régions de la RCA les plus touchées par le conflit et la faim. Mais avec seulement 44% des besoins de financement assurés, l'agence humanitaire de l'ONU chargée de lutter contre la faim dans le monde a besoin de toute urgence de 42 millions de dollars pour continuer à venir en aide au peuple centrafricain.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.