L'ONU établit un Fonds multipartenaires pour la réponse au choléra en Haïti

17 octobre 2016

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a établi un Fonds multipartenaires pour la réponse en Haïti afin de financer les priorités de la nouvelle approche des Nations Unies destinée à aider Haïti à surmonter l'épidémie de choléra et construire de solides réseau d'eau, d'assainissement et de santé.

« Ce fonds d'affectation spéciale offre une plate-forme rapide, souple et sérieuse pour soutenir une réponse coordonnée du système des Nations Unies et de ses partenaires », a précisé le Département de l'information de l'ONU dans un communiqué de presse.

Vendredi, le Vice-Secrétaire général de l'ONU, Jan Eliasson, a jugé qu'il était urgent d'agir rapidement en Haïti pour éviter une propagation du choléra après les dégâts causés par le cyclone Matthew et qu'il fallait également mettre en œuvre une nouvelle approche sur le long terme face à cette maladie dans ce pays.

La nouvelle approche en matière de choléra comprend deux pistes de travail. La première consiste à intensifier les efforts pour traiter et éliminer le choléra, ainsi que pour améliorer l'accès à long terme à l'eau potable et à l'assainissement. La deuxième piste de travail vise à élaborer une proposition d'assistance matérielle aux Haïtiens les plus touchés par le choléra après le début de l'épidémie en 2010.

Le financement total jugé nécessaire pour les deux pistes de travail est évalué à plus de 400 millions de dollars au cours des deux prochaines années.

« Les États membres, les organismes régionaux, les organisations inter-gouvernementales, les entreprises et les particuliers peuvent verser des contributions au Fonds de lutte contre le choléra en Haïti », a précisé le Département de l'information de l'ONU.

Depuis le début de l'épidémie de choléra en Haïti en 2010, on estime que 780.000 personnes ont été affectées et plus de 9.000 personnes sont mortes.

« Cela a eu un impact tragique sur les familles et les communautés et a souligné la nécessité d'améliorer les infrastructures d'eau, d'assainissement et de santé dans le pays », a déclaré l'ONU.

Le Fonds d'affectation spéciale permettra d'offrir une réponse coordonnée, répondant à la fois aux besoins immédiats et à long terme, avec pour objectif ultime d'éliminer le choléra, de réduire la vulnérabilité et renforcer la résilience des Haïtiens.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Ban Ki-moon en visite en Haïti après le passage de l'ouragan Matthew

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a effectué samedi une visite en Haiti pour y exprimer sa solidarité avec le peuple et le gouvernement haïtiens après le passage destructeur de l'ouragan Matthew.

Haïti : l'ONU juge urgent d'agir rapidement pour éviter une propagation du choléra après Matthew

Le Vice-Secrétaire général de l'ONU, Jan Eliasson, a jugé vendredi qu'il était urgent d'agir rapidement en Haïti pour éviter une propagation du choléra après les dégâts causés par le cyclone Matthew et qu'il fallait également mettre en œuvre une nouvelle approche sur le long terme face à cette maladie dans ce pays.