Colombie : Ban Ki-moon se félicite de l'annonce de négociations officielles entre le gouvernement et l'ELN

12 octobre 2016

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est félicité mercredi de l'annonce du début de négociations officielles entre le gouvernement de la Colombie et les rebelles de l'Armée de libération nationale (ELN) le 27 octobre, à Quito, en Equateur, après plus de deux ans de conversations exploratoires.

« C'est une source d'encouragement pour le peuple colombien et pour tous ceux qui sont impliqués dans le soutien à une fin pacifique et globale du conflit », a dit le porte-parole du Secrétaire général dans une déclaration à la presse.

« Le Secrétaire général espère que le gouvernement et l'ELN travailleront avec détermination pour parvenir à un accord de paix durable dès que possible », a-t-il ajouté.

Le chef de l'ONU a félicité les gouvernements du Brésil, du Chili, de Cuba, de l'Equateur, de la Norvège et du Venezuela pour avoir accompagné ce processus.

Le 26 septembre, Ban Ki-moon avait assisté à Carthagène, en Colombie, à la signature historique d'un accord de paix entre le gouvernement colombien et l'autre groupe rebelle des Forces armées révolutionnaires de Colombie – Armée populaire (FARC-EP).

Toutefois, les Colombiens ont rejeté cet accord lors d'un référendum organisé le 2 octobre. Le gouvernement et les FARC ont malgré tout exprimé leur volonté de continuer leurs efforts sur la voie de la paix.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Malgré le rejet de l'accord, Ban Ki-moon appelle les Colombiens à poursuivre sur la voie de la paix

Malgré le rejet de l'accord de paix par les Colombiens lors d'un référendum organisé dimanche 2 octobre, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est dit lundi encouragé par l'engagement exprimé par le gouvernement colombien et les Forces armées révolutionnaires de Colombie – Armée populaire (FARC-EP) de continuer sur la voie de la paix.