Au Malawi, l'Ambassadrice de bonne volonté d'ONU-Femmes Emma Watson salue les efforts pour mettre fin au mariage des enfants

11 octobre 2016

Alors qu'une loi pour mettre fin au mariage des enfants a été adoptée l'an dernier au Malawi, l'actrice et Ambassadrice de bonne volonté d'ONU-Femmes, Emma Watson, s'est rendue dans ce pays pour célébrer le succès des efforts de l'agence onusienne, du gouvernement, de chefs locaux et des jeunes filles qui sont retournées à l'école après l'annulation de leur mariage.

« Rencontrer des jeunes filles, qui, comme beaucoup dans leur pays, font face à la pauvreté et sont poussées à se marier tôt, les privant d'une éducation, m'a fait comprendre l'importance pour les femmes d'être en mesure de faire leurs propres choix », a déclaré Mme Watson dans un communiqué de presse publié par ONU-Femmes lundi.

« Il est très encourageant de voir comment on peut arrêter cette pratique néfaste quand les communautés travaillent ensemble pour adopter des lois et en faire une réalité », a-t-elle ajouté.

En 2015, le Malawi a adopté une loi qui a relevé l'âge minimum du mariage à 18 ans. Depuis lors, ONU-Femmes travaille avec des partenaires et des chefs tribaux pour s'assurer que la loi est appliquée au niveau local.

Le Président du Malawi, Arthur Peter Mutharika, qui soutient personnellement la campagne onusienne HeForShe, a nommé une équipe spéciale pour s'assurer que la loi soit pleinement mise en œuvre d'ici cinq ans.

Selon ONU-Femmes, le Malawi a l'un des taux de mariage chez les enfants les plus élevés au monde. La moitié des filles sont mariées avant l'âge de 18 ans, souvent parce que les familles sont trop pauvres pour continuer à les entretenir. Par ailleurs, les grossesses chez les adolescentes représentent 20 à 30% des décès maternels et seulement 45% des filles poursuivent leurs études au-delà du collège.

La loi adoptée au Malawi est le résultat de 12 années d'efforts. La visite d'Emma Watson met en lumière le travail des communautés et de leurs partenaires internationaux.

À Dedza, dans le centre du Malawi, l'Ambassadrice de bonne volonté a rencontré la chef Kachindamoto, qui s'est impliquée dans les efforts pour mettre fin au mariage des enfants. Emma Watson l'a félicitée, notant qu'elle avait annulé beaucoup de mariages d'enfants et restauré l'avenir de ces jeunes filles.

Avec l'aide et la collaboration de chefs locaux, d'un groupe de mères et de chefs religieux, la chef Kachindamoto a réussi à annuler près de 1.500 mariages d'enfants et envoyer les jeunes filles à l'école. « Grâce à ce leadership audacieux et courageux, les choses peuvent commencer à changer », a dit l'actrice.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Les filles consacrent plus de temps aux tâches domestiques que les garcons, selon l'UNICEF

A l'approche de la Journée internationale de la fille (11 octobre) , un rapport publié vendredi par le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) montre que les filles consacrent 40 % de temps en plus, ou 160 millions d'heures supplémentaires par jour, à des tâches ménagères non rémunérées par rapport aux garcons de leur âge.