Haïti : l'ONU a besoin de 120 millions de dollars pour aider les victimes du cyclone Matthew

10 octobre 2016

Les Nations Unies, en coordination avec le gouvernement haïtien et d'autres partenaires, ont lancé lundi à Genève un appel de fonds humanitaire de 119,8 millions de dollars pour être en mesure de venir en aide à 750.000 Haïtiens affectés par le cyclone Matthew pendant les trois prochains mois.

« Le cyclone Matthew a précipité la pire crise humanitaire en Haïti depuis le séisme de 2010. Depuis que cet ouragan de catégorie 4 est passé sur le sud-ouest d'Haïti avec des vents de 235 km/heure le 4 octobre, les autorités haïtiennes ont fait état d'un bilan de plus de 300 morts. On craint des centaines de morts supplémentaires à mesure que les secouristes atteignent davantage de zones affectées », a dit le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires humanitaires, Stephen O'Brien, dans une déclaration à la presse.

Dès vendredi, pour répondre aux besoins immédiats, l'ONU a débloqué 5 millions de dollars à travers le Fonds central d'intervention d'urgence (CERF).

« Au moins 1,4 million de personnes ont besoin d'aide en ce moment. Des villes et des villages ont été presque rayés de la carte. Des champs et des stocks alimentaires ont été détruits. Au moins 300 écoles ont été endommagées », a souligné pour sa part le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, lors d'un point de presse à New York.

« Ces chiffres et les besoins augmentent à mesure que davantage de zones affectées sont atteintes. Les tensions sont déjà nombreuses alors que les gens attendent de l'aide. Une réponse massive est nécessaire. Les équipes des Nations Unies travaillent avec les responsables locaux pour évaluer les besoins », a-t-il ajouté.

Le chef de l'ONU a souligné que les conséquences du cyclone incluaient un risque accru de maladies d'origine hydrique, comme le choléra.

M. Ban a rappelé que les Nations Unies avaient développé un programme pour s'attaquer à l'épidémie de choléra qui frappe Haïti depuis 2010. Ce programme consiste à aider les gens affectés par la maladie et à soutenir les efforts pour construire des réseaux d'eau et d'assainissement et un système de santé afin d'aider à éliminer le choléra dans le pays.

« Cette catastrophe rend encore plus impératif le renforcement de notre soutien », a-t-il ajouté. Il a précisé que l'ONU se mobilisait sur tous les fronts pour aider la population, le gouvernement et les groupes locaux tels que la Croix-Rouge.

« Je demande à la communauté internationale de faire preuve de solidarité et de générosité, et de travailler de manière efficace pour répondre à cette situation d'urgence », a déclaré Ban Ki-moon.

Samedi, le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), a tiré la sonnette d'alarme sur un risque de regain du choléra dans les zones affectées par le cyclone.

« Les rivières qui débordent, les eaux stagnantes et les cadavres d'êtres humains et d'animaux sont des endroits de reproduction idéale pour les maladies d'origine hydrique », a déclaré le Représentant de l'UNICEF en Haïti, Marc Vincent. « Chaque jour qui passe augmente la menace du choléra. Nous sommes dans une course contre le temps pour atteindre les enfants avant que les maladies ne le fassent ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Haïti : l'ONU octroie 5 millions de dollars pour assister les victimes du cyclone Matthew

Le Fonds central d'intervention d'urgence (CERF) va octroyer 5 millions de dollars pour répondre aux besoins les plus urgents des personnes touchées par le cyclone Matthew en Haïti, a annoncé vendredi soir le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA).