L'actualité mondiale Un regard humain

Sélection du prochain Secrétaire général : Antonio Guterres favori du Conseil de sécurité

Antonio Guterres, favori du Conseil de sécurité pour devenir le prochain Secrétaire général de l'ONU. Photo ONU/Manuel Elias
Antonio Guterres, favori du Conseil de sécurité pour devenir le prochain Secrétaire général de l'ONU. Photo ONU/Manuel Elias

Sélection du prochain Secrétaire général : Antonio Guterres favori du Conseil de sécurité

Le Président du Conseil de sécurité pour le mois d'octobre, Vitaly Churkin, a annoncé mercredi que l'ancien Premier ministre portugais, Antonio Guterres, était le net favori pour devenir le prochain Secrétaire général de l'ONU, à l'issue d'un sixième vote indicatif organisé par le Conseil.

« Mesdames et messieurs, vous êtes les témoins d'un moment historique », a déclaré lors d'un point de presse M. Churkin, qui est également le Représentant permanent de la Russie auprès des Nations Unies.

« Aujourd'hui, après notre sixième vote indicatif, nous avons un net favori, et son nom est Antonio Guterres. Nous avons décidé de tenir un vote officiel demain à 10 heures et nous espérons que cela pourra se faire par acclamation », a-t-il ajouté.

« Nous apprécions la participation de tous les candidats de cette campagne. Ils ont tous fait preuve de beaucoup de sagesse, de compréhension et de préoccupation pour le destin du monde, et leur participation a donc été très précieuse », a encore dit le Président du Conseil.

Le choix du Conseil de sécurité sera ensuite transmis à l'Assemblée générale des Nations Unies, qui approuvera ce choix par acclamation ou procédera à un vote.

Outre M. Guterres, qui était récemment encore Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, douze autres candidats sont ou étaient en lice pour remplacer l'actuel Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, au 1er janvier 2017.

Ces douze autres candidats sont par ordre d'apparition :

  • Igor Luksic, le Vice-Premier ministre et Ministre des affaires étrangères et de l'intégration européenne du Monténégro ;
  • Irina Bokova, l'actuelle Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) ;
  • Danilo Türk, ancien Président de Slovénie ;
  • Vesna Pusic, ancienne Ministre des affaires étrangères et des affaires européennes et ancienne Première Vice Premier ministre de Croatie ;
  • Natalia Gherman, ancienne Vice-Premier ministre et ancienne Ministre des affaires étrangères et de l'intégration européenne de la République de Moldavie;
  • Vuk Jeremic, qui fut Président de la 67ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies et a été Ministre des affaires étrangères de Serbie ;
  • Helen Clark, ancienne Premier ministre de Nouvelle-Zélande et actuelle Administratrice du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) ;
  • Srgjan Kerim, ancien Ministre des affaires étrangères de l'ancienne République yougoslave de Macédoine et Président de la 62ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies ;
  • Miroslav Lajčák, Ministre des affaires étrangères de Slovaquie ;
  • Susana Malcorra, actuelle Ministre des affaires étrangères d'Argentine et ancienne Chef de cabinet de l'actuel Secrétaire général de l'ONU ;
  • Christiana Figueres, du Costa Rica, ancienne Secrétaire exécutive de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques.
  • Kristalina Georgieva, de la Bulgarie, Vice-Présidente au budget et aux ressources humaines de la Commission européenne.

Trois candidats ont retiré leur candidature à ce jour : Igor Luksic, Vesna Pusic et Christiana Figueres.

Conseil de sécurité de l’ONU : Antonio Guterres favori pour être le prochain Secrétaire général. Credit: UN News Centre

Les candidats ont tous pris part à des dialogues informels publics organisés par l'Assemblée générale des Nations Unies. Chaque candidat avait deux heures pour faire une présentation orale de sa candidature et pour répondre aux questions posées par les Etats membres et la société civile.

Ces dialogues publics informels étaient une nouveauté dans le processus de sélection du Secrétaire général.

Jusqu'à présent, les huit précédents Secrétaires généraux que l'ONU a eus en 70 ans d'existence ont tous été sélectionnés par les 15 membres dans le cadre d'un processus relativement fermé.