Le transport maritime est indispensable pour réaliser les Objectifs de développement durable, selon l'ONU

29 septembre 2016

A l'occasion de la Journée maritime mondiale qui est célébrée chaque année la dernière semaine de septembre, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a souligné jeudi le rôle crucial du transport maritime pour réaliser les Objectifs de développement durable (ODD) adoptés il y a un an.

« Alors que la population mondiale continue de croître, en particulier dans les pays en développement, un transport maritime peu coûteux et efficace a un grand rôle à jouer dans la croissance et le développement durable », a déclaré M. Ban dans un message pour cette journée dont le thème cette année est : « Les transports maritimes : indispensables pour le monde ».

« Le transport maritime contribue à assurer une répartition plus équitable des retombées bénéfiques des échanges commerciaux. Aucun pays n'est entièrement autosuffisant et chacun dépend du commerce maritime pour vendre ce qu'il produit et acheter ce qu'il lui faut. Une grande partie de ce que nous utilisons ou consommons au quotidien a été ou sera transporté par voie maritime, sous forme de matières premières, de composants ou de produits finis », a-t-il ajouté.

Selon le chef de l'ONU, le transport maritime est « le pilier du commerce international et de l'économie mondiale » et les emplois et moyens de subsistance de milliards de personnes dans le monde en développement, tout comme le niveau de vie de la population des pays industrialisés et développés, dépendent des navires et du transport maritime.

Le Secrétaire général de l'Organisation maritime internationale (OMI), Kitack Lim, a aussi insisté sur le rôle indispensable des transports maritimes.

Selon lui, ces transports « devraient rester le pivot de la croissance économique mondiale tout au long de l'inévitable période de transition vers l'ère du développement propre et durable ».

« Nous sommes aujourd'hui pratiquement tous tributaires des transports maritimes dans une certaine mesure mais rares sont ceux qui en ont conscience », a ajouté M. Lim.

Il a rappelé que « les navires n'ont jamais été aussi perfectionnés sur le plan technique ni aussi sophistiqués, n'ont jamais transporté autant de cargaisons et n'ont jamais été plus sûrs et plus respectueux de l'environnement qu'ils ne le sont aujourd'hui ». « C'est grâce à cette flotte mondiale et aux gens de mer qui constituent une main-d'œuvre internationale de plus d'un million de personnes, qu'il est possible d'importer et d'exporter le volume de biens nécessaire pour subvenir aux besoins du monde moderne », a-t-il souligné.

Selon le chef de l'OMI, pour garantir le développement durable, il est indispensable que les transports maritimes maintiennent un bon rapport coût-efficacité. « Des mesures d'incitation économiques et réglementaires seront prises pour encourager le secteur à investir dans des technologies vertes, qui présenteront non seulement des avantages écologiques, mais aussi des possibilités d'économies à plus long terme », a-t-il dit.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

La FAO s'inquiète du rôle du commerce maritime dans la propagation des organismes nuisibles et des maladies

L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) se dit inquiète de la menace que représentent les « déversements biologiques », c'est-à-dire les organismes nuisibles et les maladies qui se propagent à travers le monde, grâce notamment au commerce maritime.