L'UNESCO condamne le meurtre de l'écrivain jordanien Nahed Hattar

26 septembre 2016

La Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, a exprimé lundi son indignation suite au meurtre de l'écrivain jordanien Nahed Hattar.

« Je condamne le meurtre de Nahed Hattar », a déclaré Mme Bokova dans un communiqué de presse. « Ce crime constitue une grave atteinte à la liberté d'expression et affecte la société jordanienne tout entière ».

Nahed Hattar a été abattu le 25 septembre, aux abords d'un tribunal où il comparaissait pour avoir partagé sur les réseaux sociaux une caricature critique des extrémistes religieux.

Selon la presse, M. Hattar, 56 ans, a été tué par trois balles. L'écrivain avait été arrêté le 13 août après avoir partagé sur son compte Facebook une caricature montrant un djihadiste sur un lit au paradis entouré de deux femmes s'adressant à Dieu comme un simple serviteur.

La Directrice générale de l'UNESCO publie des communiqués sur le meurtre des professionnels des médias conformément à la résolution 29 adoptée par les Etats membres de l'UNESCO au cours de la Conférence générale de 1997 intitulée « Condamnation de la violence contre les journalistes ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.