L'Iraq poursuit son combat contre Daech et demande à la Turquie de se retirer de son territoire

22 septembre 2016

Le Premier ministre iraquien, Haidar al-Abadi, a affirmé jeudi devant l'Assemblée générale des Nations Unies que l'Iraq était « en cours de libération » et que la province de Ninive serait reprise des mains de l'organisation terroriste Daech avant la fin de l'année.

Dans un discours au débat général de l'Assemblée générale, M. al-Abadi a appelé la communauté internationale à maintenir plus longtemps son appui à la protection et au retour des personnes déplacées internes en Iraq, anticipant une hausse de personnes obligées de fuir leurs domiciles après la bataille pour la libération de la province de Ninive.

« Il n'y a pas d'autre choix que de coopérer dans la guerre contre le terrorisme », a souligné M. al-Abadi. « Sans cette coopération, le terrorisme se développerait partout et les réfugiés fuyant les zones de conflit augmenteraient beaucoup », a-t-il prévenu.

Le chef du gouvernement irakien a affirmé que Daech était un ennemi de l'Islam qui « a assassiné » des milliers de musulmans. « Daech, qui prétend à tort défendre les Sunnites, tue des Chiites, des Sunnites, des Yézidis, des Arabes, des Kurdes et également des Turkmènes », a-t-il dit.

« Nous appelons les nations du monde entier à s'engager dans l'application des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité pour empêcher le soutien, le financement et l'armement de groupes terroristes, en plus des résolutions de l'Assemblée générale liées à la sauvegarde du patrimoine culturel iraquien », a-t-il ajouté.

Il a saisi l'occasion de sa présence à l'Assemblée générale pour demander à la communauté internationale de faire tout son possible pour mettre fin aux conflits, empêcher les guerres, soutenir la paix et la sécurité, encourager le développement d'opportunités, et s'abstenir de mener des politiques d'intervention dans les affaires internes des autres Etats.

« Ces politiques ajoutent plus de souffrances pour les peuples et approfondissent les divisions dans notre région qui connait déjà des guerres internes et des interventions extérieures qui exacerbent la misère des populations civiles à des niveaux élevés », a souligné le Premier Ministre iraquien. « Nous appelons la communauté internationale à maintenir et à respecter la souveraineté de l'Iraq et demandons à la Turquie de retirer ses forces de notre territoire », a-t-il dit, précisant que la présence de ces troupes était rejetée par les Iraquiens et minait les efforts visant à libérer la province de Ninive.

Sur le plan des réformes économiques et financières, le Premier ministre iraquien a assuré que son gouvernement menait un programme ambitieux de réductions des dépenses publiques malgré les défis et la nécessité de poursuivre les dépenses nécessaires pour lutter contre le terrorisme. Il a également mentionné la restructuration de plusieurs administrations, le renforcement des partenariats avec le secteur privé et la poursuite de la lutte contre la corruption à travers une coopération avec le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Une Yézidie, survivante de la traite des êtres humains, nommée Ambassadrice de bonne volonté de l'ONU

Nominée pour le Prix Nobel de la Paix, une femme yézidie, Nadia Murad Basee Taha, a été nommée Ambassadrice de bonne volonté de l'Office des Nations Unies pour la lutte contre la drogue et le crime (ONUDC) pour la dignité des survivants de la traite des êtres humains.