Soudan du Sud : Ban Ki-moon appelle à faire pression sur les parties en conflit pour mettre fin aux violences

22 septembre 2016

A l'occasion d'une réunion de haut niveau sur la situation humanitaire au Soudan du Sud à New York, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé jeudi à faire pression sur les parties en conflit afin de mettre fin aux violences dans ce pays.

« Je demande instamment à tous ceux dans cette salle qui ont une influence de faire pression sur les parties prenantes et leurs dirigeants pour inverser l'escalade de la violence », a dit M. Ban dans un discours. « Les parties prenantes doivent respecter l'accord de paix qu'elles ont signé il y a plus d'un an et s'orienter vers la reconstruction de cette jeune nation fracturée ».

« En attendant, nous ne pouvons pas laisser la population du Soudan du Sud souffrir », a-t-il ajouté.

Le Soudan du Sud, indépendant depuis cinq ans, connaît depuis début juillet un regain de violences entre les partisans du Président Salva Kiir et ceux de son rival, l'ancien premier Vice-Président Riek Machar, remettant en cause l'accord de paix signé en août 2015.

Depuis le début de la guerre civile en décembre 2013, les violences ont tué des dizaines de milliers de personnes et forcé 2,6 millions d'autres à fuir, dont plus d'un million ont trouvé refuge dans les pays voisins. Six millions de personnes ont besoin d'une assistance, soit la moitié de la population.

« Un million d'enfants ne bénéficient d'une éducation parce que leurs écoles ont été détruites, endommagées, occupées ou fermées », a dénoncé le chef de l'ONU. « 4,8 millions de personnes sont confrontées à de graves pénuries alimentaires ».

« Pendant des années, le Soudan du Sud a lutté pour gagner son indépendance. Maintenant, il se bat pour sa survie. Rarement un tel espoir n'a été gaspillé si rapidement », a-t-il ajouté.

« Une fois de plus, les dirigeants du pays ont recours aux armes et à une politique identitaire pour résoudre leurs différends. Les enfants, les femmes et les hommes du Soudan du Sud le paient de leur vie », a conclu M. Ban.

Début septembre, une délégation du Conseil de sécurité de l'ONU a effectué une visite de trois jours au Soudan du Sud pour réaffirmer son soutien à la paix et réitérer ses appels au gouvernement pour qu'il respecte ses engagements.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le nombre de réfugiés sud-soudanais dépasse 1 million, selon le HCR

Le nombre de réfugiés sud-soudanais ayant trouvé refuge dans les pays voisins a franchi cette semaine la barre du 1 million, dont plus de 185.000 personnes qui ont fui depuis que de nouvelles violences ont éclaté à Juba le 8 juillet.