Ban Ki-moon appelle à faire plus pour la réinstallation des réfugiés

20 septembre 2016

Au Sommet des dirigeants sur les réfugiés organisé par les Etats-Unis en marge de l'Assemblée générale des Nations Unies, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a exhorté mardi la communauté internationale à faire davantage pour l'accueil et la réinstallation des réfugiés.

Ce sommet était organisé au lendemain du Sommet des Nations Unies sur les réfugiés et les migrants, au cours duquel les Etats membres se sont engagés dans la 'Déclaration de New York' à protéger les droits des réfugiés et des migrants, à sauver des vies et à partager la responsabilité du soutien et de l'accueil de ces réfugiés et migrants.

« La réinstallation et d'autres formes d'admission sont des outils essentiels pour la protection des réfugiés. Près de 1,2 million de réfugiés les plus vulnérables ont besoin d'être réinstallés », a souligné mardi M. Ban qui a rappelé que l'année dernière, seulement un peu plus de 100.000 d'entre eux ont été réinstallés dans moins d'une vingtaine de pays.

« Davantage de pays doivent ouvrir des programmes de réinstallation. Nous devons aussi accroître le budget de financement humanitaire », a-t-il ajouté.

Le Président des Etats-Unis, Barack Obama, a annoncé une augmentation de l'aide financière américaine aux agences des Nations Unies et aux organisations humanitaires venant en aide aux réfugiés. Il a aussi promis que les Etats-Unis accueilleraient 40% de réfugiés en plus sur les deux prochaines années.

« Le Sommet de l'Assemblée générale des Nations Unies pour les réfugiés et les migrants a reconnu l'impératif d'une action collective pour partager plus équitablement les responsabilités », a rappelé M. Ban. « J'espère que le sommet d'hier et ce sommet vont renforcer notre effort commun pour traiter cette question très importante et grave », a-t-il ajouté.

Le Secrétaire général a tenu à rappeler que les pays d'accueils sont soumis à d'énormes contraintes. « 90% des réfugiés dans le monde sont accueillis dans des pays à revenu faible ou intermédiaire. Or, seulement huit pays accueillent plus de la moitié des réfugiés dans le cadre de la protection apportée par le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) », a-t-il précisé.

Le chef de l'ONU a rappelé que la communauté internationale prévoit d'adopter un pacte mondial sur les réfugiés dans le monde afin d'optimiser une réponse globale. « Un pays seul, si puissant et plein de ressources puisse-t-il être, ne peut tout gérer seul. Les Nations Unies ne peuvent pas tout gérer seules », a-t-il souligné. « Nous avons besoin de solidarité, nous avons besoin d'unité dans la lutte contre ce problème ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.