Ban Ki-moon appelle à un soutien global au développement de l'éducation dans le monde

18 septembre 2016

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a salué le rapport intitulé 'La génération apprenante : investir dans l'éducation pour un monde changeant' que lui a remis dimanche la Commission internationale sur le financement global des possibilités d'éducation.

« Le rapport sorti aujourd'hui établit un plan pour la plus grande expansion des possibilités d'éducation dans l'histoire », a déclaré le Secrétaire général. « Il est une feuille de route pour la création de la génération apprenante », a-t-il précisé.

Les conclusions du rapport, déjà présentées à la presse vendredi par l'Envoyé spécial du Secrétaire général pour l'éducation, Gordon Brown, met en valeur l'éducation comme l'investissement le plus puissant que nous puissions faire à l'avenir. Il plaide pour l'investissement dans l'éducation comme une condition préalable à la croissance économique, au développement durable et à la stabilité mondiale.

« La communauté internationale doit être prête à soutenir les pays qui s'engagent à faire les réformes et les investissements nécessaires pour transformer leurs systèmes éducatifs », a déclaré M. Ban. « L'expérience de pays comme le Vietnam, la Tanzanie et mon propre pays, la (République de) Corée, montre ce qui est possible, lorsque la volonté politique est combinée avec la possibilité et les ressources », a –t-il ajouté.

Rappelant le contexte actuel de multiples crises mondiales, le Secrétaire général a indiqué que la crise dans l'éducation est éminemment résoluble. Il a souligné qu'avec plus de 250 millions d'enfants non scolarisés et 330 millions d'autres enfants ne parvenant pas à atteindre les résultats d'apprentissage les plus élémentaires, la promesse du Programme pour le développement durable à l'horizon 2030 d'une éducation inclusive de qualité et équitable (ODD numéros 4) ne serait pas respectée.

Rappelant qu'elle est un droit humain et un bien universel, le Secrétaire général a exalté l'éducation comme la clé pour prévenir la propagation des idéologies toxiques et l'extrémisme violent.

« Une éducation de qualité et l'apprentissage continu doivent être accessibles à tous », a déclaré le Secrétaire général indiquant qu'un monde n'est pas prospère, s'il est trop pauvre pour éduquer ses enfants. « Soyons-nous-mêmes responsables de notre engagement à ne laisser personne derrière », a-t-il conclu.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.