Journée internationale de la démocratie: Ban Ki-moon rappelle que les principes démocratiques sont au cœur du développement durable

15 septembre 2016

A l'occasion de la Journée internationale de la démocratie, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a mis l'accent sur les liens entre le Programme de développement durable à l'horizon 2030 et une gouvernance démocratique en soulignant que l'élaboration de solutions aux défis d'aujourd'hui exige également une réponse intégrée et interconnecté.

A l'occasion de la Journée internationale de la démocratie, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a mis l'accent sur les liens entre le Programme de développement durable à l'horizon 2030 et une gouvernance démocratique en soulignant que l'élaboration de solutions aux défis d'aujourd'hui exige également une réponse intégrée et interconnecté.

« Les principes démocratiques transparaissent dans l'ensemble du Programme, comme un fil d'or, s'agissant de l'accès universel, de biens publics, de soins de santé, d'éducation, de logements sûrs et de perspectives de travail décent pour tous », a déclaré jeudi M. Ban dans un ">message

consacré à la journée internationale de la démocratie.

Pour le Secrétaire général, les objectifs de développement durable (ODD) révèlent une dynamique importante. « Une gouvernance démocratique efficace accroît la qualité de vie pour tous; et le développement humain est plus à même de s'enraciner lorsque les gens ont réellement leur mot à dire dans leur propre gouvernance et la possibilité de partager les fruits du progrès », a-t-il souligné.

Le chef de l'ONU a également rappelé l'importance de l'objectif 16, qui promeut l'avènement de sociétés pacifiques et ouvertes aux fins du développement durable et d'institutions responsables.

« Les gens veulent de se nourrir et se loger; acquérir une éducation, avoir accès à des soins de santé et à davantage de perspectives économiques. Ils veulent vivre sans crainte », a dit M. Ban. « Ils veulent pouvoir faire confiance à leurs gouvernements ainsi qu'aux institutions internationales, nationales et locales. Ils veulent qu'on respecte pleinement leurs droits de l'homme et souhaitent jouer un rôle plus important dans les décisions qui les touchent », a-t-il ajouté.

Le Secrétaire général a précisé que le nouveau programme ambitionne de ne laisser personne à la traîne, « ce qui veut dire qu'il faut tendre la main à ceux que l'on voit et entend rarement, qui n'ont aucune voix au chapitre et aucun groupe qui s'exprime en leur nom ».

Pour mettre en œuvre les ODD, M. Ban a souligné la nécessité d'une société civile active et forte, qui tienne compte des personnes faibles et des laissés-pour-compte. « Renouvelons notre engagement en faveur de la démocratie et de la dignité pour tous », a-t-il conclu.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

A un Sommet de l'Union africaine, Ban Ki-moon rappelle le rôle crucial des droits de l'homme pour la paix et le développement

S'exprimant lors d'un Sommet de l'Union africaine à Addis-Abeba, en Ethiopie, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-mon, a rappelé samedi que les droits de l'homme étaient déterminants pour la paix et le développement durable.