L'ONU réclame une percée pour faciliter l'entrée en vigueur du Traité d'interdiction des essais nucléaires

31 août 2016

L'Organisation des Nations Unies a réclamé mercredi une percée pour faciliter l'entrée en vigueur rapide du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (TICE), un haut responsable onusien estimant que la situation était mûre pour cela.

« Je demande instamment aux États membres de faire tout leur possible pour faciliter une percée », a déclaré le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, lors d'une réunion de l'Assemblée générale des Nations Unies marquant la Journée internationale contre les essais nucléaires, dans un message lu en son nom par le Haut Représentant des Nations Unies pour les affaires de désarmement, Kim Won-soo.

« Tous les efforts sont les bienvenus pour parvenir à une interdiction complète des essais », a ajouté M. Ban dans ce message.

À ce jour, 183 pays ont signé le Traité d'interdiction complète des essais nucléaires et 164 l'ont ratifié. Pour que le traité puisse entrer en vigueur, la ratification par les Etats inscrits à l'annexe 2 du traité est nécessaire. Parmi eux, la Chine, la République populaire démocratique de Corée, l'Egypte, l'Inde, l'Iran, Israël, le Pakistan et les Etats-Unis, ne l'ont pas encore ratifié.

Dans son message, le Secrétaire général a demandé instamment une action immédiate de la part de ces huit pays.

Il a également demandé aux plus de vingt Etats qui ne sont pas dans l'annexe 2 et n'ont pas encore signé ou ratifié le traité à le faire.

S'exprimant également lors de cette réunion, le Secrétaire exécutif de l'Organisation du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (OTICE), Lassina Zerbo, a déclaré que le traité était un « fruit mûr » et une étape essentielle pour atteindre un monde exempt d'armes nucléaires. Mais un monde exempt d'essais nucléaires doit venir en premier.

Le 20ème anniversaire du TICE est l'occasion de célébrer ce qui a été réalisé, mais plus important encore, il doit être un temps pour la réflexion et c'est l'occasion de mettre en lumière la nécessité de l'entrée en vigueur du traité, a-t-il dit.

Au début de la réunion, le Président de l'Assemblée générale des Nations Unies, Mogens Lykketoft, a déclaré que le TICE doit également être considéré comme un outil important dans l'effort mondial pour atteindre un monde exempt d'armes nucléaires. Il a également noté que les moratoires sur les essais nucléaires ont eu un impact positif sur l'environnement de sécurité internationale.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.