Népal : des musées rouvrent leurs portes plus d'un an après le séisme, se félicite l'UNESCO

10 août 2016

Plusieurs musées viennent de rouvrir au Népal plus d'un an après un séisme dévastateur qui a tué des milliers de personnes et fait de considérables dégâts, s'est félicité l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO).

« Le Musée national, le Musée Patan, le Musée Panauti, et le National Art Gallery sont à nouveau ouverts, et les visiteurs reviennent pour admirer leurs riches collections. Il reste cependant encore beaucoup à faire et d'autre musées restent fermés au public », a déclaré l'UNESCO dans un communiqué de presse.

Le séisme du 25 avril 2015 a tué plus de 8.700 personnes, blessé 22.000 autres et détruit ou endommagé plus de 250.000 maisons. Cette catastrophe naturelle a fortement endommagé le patrimoine culturel et naturel du Népal, y compris 691 bâtiments historiques dans 16 provinces, dont 131 se sont totalement effondrés.

Une rapide évaluation visuelle a révélé que les monuments, institutions et sites situés à l'intérieur du site du patrimoine mondial de la vallée de Katmandou étaient sérieusement touchés.

« Les progrès accomplis à ce jour, grâce à l'aide des partenariats en cours et au travail acharné qui a été fourni, peuvent être célébrés », a souligné l'UNESCO.

Durant les mois qui ont suivi la catastrophe, l'agence onusienne et le Département d'archéologie du Népal (DoA) ont joint leurs efforts pour sauvegarder, inventorier et veiller à la sécurité des artefacts durant leur stockage ainsi que pour les éléments architecturaux caractéristiques dans plusieurs institutions et sites touchés, tels que Hanumandhoka, Swayambhu et le Musée National de Chhauni.

Des formations ont également été organisées pour des employés de musées de Katmandou et d'autres musées dans le but de sauvegarder les collections muséales. Ces formations étaient centrées sur la préservation des collections et le stockage, sur le nettoyage, la stabilisation, l'étiquetage et l'emballage des différentes pièces de musées.

Une infrastructure de stockage, financée par l'UNESCO, a également été installée dans le cadre des ateliers, afin de protéger les quelque 300 objets déplacés.

En juillet 2016, l'UNESCO a collaboré avec le Musée national du Népal et le DoA pour commencer à travailler sur la numérisation de la collection du Musée pour un inventaire systématique.

Selon l'UNESCO, le patrimoine culturel constitue une source d'identité et de fierté, et sa protection est essentielle pour le développement durable et en particulier pour l'économie touristique au Népal.

« La réhabilitation des musées du Népal et des bâtiments historiques après le séisme 2015 a un impact profondément positif sur le développement économique et social du pays. La réouverture des musées et la restauration des temples engendrent un extraordinaire sentiment identitaire, ainsi que de la détermination et de l'espoir », a déclaré le Directeur du Bureau de l'UNESCO à Katmandou, Christian Manhart.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.