Chine : des experts de l'ONU appellent à mettre fin au mauvais traitement d'un défenseur des droits humains

5 août 2016

Un groupe d'experts des Nations Unies a appelé jeudi le gouvernement de la Chine à mettre fin à toutes les formes de mauvais traitements visant le défenseur des droits humains, Guo Feixiong, et à lui fournir de toute urgence des soins médicaux spécialisés avec son consentement.

« Nous sommes préoccupés par les incidents répétés de traitements dégradants et humiliants subis par M. Guo en détention de la part d'autres détenus et de gardiens à la prison de Yangchun, dans la province de Guangdong », ont déclaré ces experts dans un communiqué de presse.

Le défenseur des droits humains chinois, Yang Maodong, connu sous son nom de plume 'Guo Feixiong', a été arrêté en août 2013 pour avoir participé à une manifestation publique contre la censure officielle d'un journal de Guangzhou, et a été condamné à six ans de prison après avoir été déclaré coupable d'avoir « rassemblé une foule dans un lieu public dans le but de troubler l'ordre public » et « suscité des polémiques et provoqué des troubles ».

M. Guo est en grève de la faim depuis près de trois mois, demandant à être transféré dans une autre prison où il ne serait pas soumis à de mauvais traitements.

Les experts ont précisé que le profil public de M. Guo en tant que défenseur des droits de l'homme semble avoir été la cause et un facteur aggravant du refus de soins médicaux appropriés et de mauvais traitements. Il a été soumis à la privation de sommeil, au harcèlement et à une procédure médicale humiliante filmée par des fonctionnaires de prison pour diffusion publique.

Les experts ont souligné que « le gouvernement chinois devrait tenir compte de la demande de M. Guo et prendre des mesures immédiates pour arrêter les traitements dégradants et humiliants, assurer des soins médicaux indépendants avec le consentement de M. Guo et le transférer dans une autre prison ».

« Nous appelons les autorités chinoises à libérer M. Guo et à reconnaître l'importante contribution des défenseurs des droits humains dans la défense des valeurs constitutionnelles en Chine », a ajouté le groupe d'experts.

Ces experts sont le Rapporteur spécial sur la situation des défenseurs des droits humains, Michel Forst, le Rapporteur spécial sur le droit à la liberté de réunion pacifique et d'association, Maina Kiai, le Rapporteur spécial sur la promotion et la protection du droit à la liberté d'opinion et d'expression, David Kaye, le Rapporteur spécial sur la torture et autres traitements cruels, inhumains ou dégradants, Juan E. Mendez, le Rapporteur spécial sur le droit de quiconque à jouir du plus haut niveau de santé physique et mentale, Dainius Puras, et le Président-Rapporteur du Groupe de travail de l'ONU sur la détention arbitraire, Setondji R. Adjovi.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

À Pékin, Ban Ki-moon encourage la Chine à continuer sur la voie de la transformation et des réformes

En visite dans la capitale chinoise Pékin, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a encouragé jeudi le pays à continuer sur la voie de la transformation et des réformes, notamment en créant l'espace nécessaire pour que la société civile puisse jouer un rôle crucial.