Journée internationale du tigre : l'ONU appelle à une action urgente contre le commerce illégal des espèces sauvages

29 juillet 2016

A l'occasion de la Journée internationale du tigre, le Bureau régional pour l'Asie et le Pacifique du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) a appelé vendredi à une action urgente pour protéger les tigres et lutter contre le commerce illégal des espèces sauvages.

« Aujourd'hui, alors que nous célébrons la Journée internationale du tigre, l'ONU appelle tout le monde à mettre fin au trafic de la faune », a déclaré la Directrice régionale du PNUE pour l'Asie-Pacifique, Isabelle Louis, dans un communiqué de presse.

Seulement quelques milliers de spécimens issus de cette espèce emblématique restent aujourd'hui à l'état sauvage, principalement en Asie, a indiqué Mme Louis, tout en réitérant son appel à la 'tolérance zéro' pour les crimes contre la faune sauvage.

La 'tolérance zéro' est précisément l'un des messages clés de la campagne 'Wild for Life' lancée par le PNUE plus tôt cette année, afin d'inciter des millions de personnes à travers le monde à prendre individuellement des mesures pour mettre fin au commerce illégal des espèces sauvages.

« Chacun a un rôle à jouer pour arrêter le commerce illégal des espèces sauvages, qu'il soit policier, agent des douanes, législateur, dirigeant communautaire, procureur, juge, entrepreneur ou citoyen », a dit la Directrice régionale du PNUE. Elle a ainsi appelé à prendre des actions décisives contre le commerce illégal des espèces sauvages pour soutenir le Programme de développement durable à l'horizon 2030.

Selon Mme Louis, la plus grande menace pour le tigre n'est pas seulement le commerce illégal, aussi le rétrécissement de leur habitat et le changement climatique.

La Journée internationale du tigre est célébrée chaque année le 29 juillet pour promouvoir la protection des tigres sauvages et l'expansion de leur habitat, et sensibiliser le public à la question de la conservation du tigre.

La menace posée par le commerce illégal des tigres a été mis en évidence après la découverte de 70 cadavres de bébés tigres dans un temple bouddhiste en Thaïlande en juin dernier. Par ailleurs, la criminalité de la faune sape le développement national en détournant des milliards de dollars de ressources au profit de la grande criminalité internationale.

Le PNUE a dit que la lutte contre le commerce exigera une action coordonnée, en collaboration avec les pays d'origine, de transit et de destination, dans les points chauds les plus stratégiques à travers la chaîne d'approvisionnement. L'agence a aussi dit que la sensibilisation du public est essentielle pour faire pression sur les gouvernements afin qu'ils appliquent les lois et réduisent la demande de produits commercialisés illégalement.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Les éléphants africains font toujours face à de graves menaces, selon CITES

Beaucoup d'éléphants africains continuent de faire face à de graves menaces pour leur survie en raison du commerce illégal de l'ivoire et de niveaux inacceptables de braconnage, a déclaré jeudi le Secrétariat de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES).