Une responsable de l'ONU souligne la gravité de la crise humanitaire à Madagascar et au Malawi

27 juillet 2016

De retour de mission à Madagascar et au Malawi, la Sous-Secrétaire générale adjointe des Nations Unies aux affaires humanitaires, Kyung-Wha Kang, a insisté mercredi lors d'une conférence de presse à New York sur la gravité de la crise humanitaire dans ces deux pays.

« Durant ma mission au Malawi et à Madagascar, il était clair que les conditions liées à El Nino ont aggravé les vulnérabilités, entraînant de graves pénuries alimentaires », a dit Mme Kang lors de cette conférence de presse.

Au Malawi, près de 40% de la population, soit environ 6,5 millions de personnes, devraient faire face à un manque de nourriture lors du pic de la saison 'maigre' en janvier, a-t-elle précisé.

A Madagascar, dans la région du Grand Sud, l'ampleur de la sécheresse a ravagé les capacités des communautés à faire face alors qu'elles ont déjà du mal à vivre de l'agriculture. « Une pauvreté chronique due à des décennies de marginalisation et à un manque d'investissements en matière de développement signifie que l'assistance humanitaire a dû combler les manques », a souligné Mme Kang.

La Sous-Secrétaire générale a déclaré avoir toutefois constaté quelques résultats positifs des efforts menés par les agences des Nations Unies et leurs partenaires.

Depuis septembre de l'an dernier, le Fonds central pour les interventions d'urgence de l'ONU (CERF) a aidé à sauver des vies en octroyant près de 16 millions de dollars au Malawi et à Madagascar.

« J'ai rencontré les dirigeants politiques des deux pays et j'ai discuté des moyens de renforcer la réponse à la sécheresse et de la nécessité de développer la résilience des communautés affectées pour atténuer l'impact actuel sur les vies et les moyens de subsistance », a dit Mme Kang.

La Sous-Secrétaire générale a souligné les efforts réalisés par les gouvernements des deux pays et a demandé aux bailleurs de fonds de les soutenir.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Dans le sillage d'El Niño, Ban Ki-moon appelle à renforcer la résilience aux événements météorologiques extrêmes

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé mardi la communauté internationale à tirer les leçons des conséquences dévastatrices du dernier phénomène climatique El Niño pour des millions de personnes dans le monde, notamment en réalisant en amont les investissements nécessaires pour renforcer la résilience au changement climatique des populations les plus vulnérables