Iraq : l'ONU appelle à se préparer à « l'après-libération » de Mossoul

15 juillet 2016

Le Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU pour l'Iraq, Jan Kubiš, a appelé vendredi le gouvernement iraquien et la communauté internationale à anticiper politiquement et sur le plan humanitaire la future libération de Mossoul du joug de Daech.

Lors d'une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU sur la situation en Iraq, M. Kubiš a déclaré que les récentes victoires stratégiques remportées par les forces pro-gouvernementales contre Daech, y compris la reprise des villes de Falloujah et Qayyarah au groupe terroriste, mettaient désormais la libération de Mossoul « fermement à l'ordre du jour ».

Dans cette perspective, le Représentant spécial a souligné l'urgence pour les dirigeants politiques et communautaires iraquiens, notamment au sein du Conseil des représentants, de se préparer à « l'après-libération » et mettre l'accent sur la réconciliation « pour que la période de l'après-Daech de l'histoire iraquienne soit plus stable, plus sûr et plus prospère que par le passé ».

« Nous ne pourrons obtenir durablement la paix ou la sécurité sans un compromis historique pour mettre un terme aux politiques de divisions que sont l'intolérance, l'inégalité et l'injustice politique et sociale », a-t-il affirmé.

Il a également averti la communauté internationale que les opérations militaires à venir à Mossoul risqueraient d'engendrer la plus importante et délicate crise humanitaire dans le monde en 2016.

Le Représentant spécial a par ailleurs indiqué que la reprise de Falloujah à Daech ne devait pas occulter la capacité du groupe à lancer des attaques dévastatrices, en dépit de ses pertes militaires. « Alors que le projet de gouvernance de Daech en Iraq s'effondre, le groupe a de plus en plus souvent recours à des tactiques brutales et à l'utilisation de kamikazes », a-t-il poursuivi, prenant pour exemple la récente série d'attaques terroristes ayant pris pour cible des civils dans la capitale Bagdad.

« Heureusement, ils ont jusqu'à présent échoué dans leur tentative de raviver les confrontations sectaires », a-t-il ajouté.

Le Représentant spécial a en outre souligné que la situation humanitaire s'était détériorée dans le pays depuis la reprise Falloujah, précisant que plus de 10 millions d'Iraquiens avaient désormais besoin d'une aide humanitaire, dont les 3,4 millions de personnes déplacées par Daech en 2014.

Devant les Quinze, Jan Kubiš a par ailleurs appelé les autorités à rechercher et libérer plus de 640 hommes et garçons qui auraient été enlevés par un groupe de miliciens impliqués dans la reprise de Falloujah à Daech, KataaibHezbollah. Ils auraient été capturés par Kataaib Hezbollah le 1er juin, alors qu'ils fuyaient leur village, Saqlawiyah, situé à proximité de Falloujah.

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Iraq : le Conseil de sécurité condamne l'attentat meurtrier de dimanche à Bagdad, revendiqué par Daech

Le Conseil de sécurité de l'ONU a condamné l'attentat suicide meurtrier revendiqué par le groupe terroriste Daech, qui a eu lieu dimanche 3 juillet avant l'aube, en plein cœur de la capitale iraquienne Bagdad.