Iraq : l'ONU condamne un attentat meurtrier revendiqué par Daech à Bagdad

3 juillet 2016

Deux hauts responsables de l'ONU ont vivement condamné l'attentat suicide qui a eu lieu dimanche avant l'aube en plein cœur de la capitale iraquienne Bagdad, dans lequel plusieurs dizaines de civils ont perdu la vie.

Selon la presse, au moins 120 personnes ont trouvé la mort dans une explosion survenue dans une rue commerçante très fréquentée du quartier à majorité chiite de Karrada à Bagdad, où de nombreux habitants se rendaient pour faire leurs courses avant la fête marquant la fin du mois sacré de Ramadan. L'attentat a été revendiqué par le groupe terroriste Daech.

Dans un communiqué de presse publié par son porte-parole, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est déclaré « consterné par le mépris total pour la vie humaine affiché par les auteurs, qui ont frappé les résidents alors que ces derniers se préparaient pour la fête de l'Aïd el-Fitr ».

Le Secrétaire général a fait part de « son profond soutien et de ses condoléances » aux familles des victimes, ainsi qu'au gouvernement et au peuple de l'Iraq. Il a en outre souhaité aux nombreux blessés un « prompt rétablissement ».

M. Ban a par ailleurs appelé le peuple iraquien à rejeter toute tentative visant à « semer la peur et saper l'unité du pays ». Il a aussi appelé le gouvernement iraquien à « veiller à ce que les auteurs de ce crime horrible soient traduits en justice le plus rapidement possible ».

« C'est un acte lâche et odieux, d'une ampleur sans précédent, qui a pris pour cible des civils pacifiques durant les derniers jours du mois sacré de Ramadan, y compris des consommateurs venus se préparer pour la fête de l'Aïd el-Fitr », a de son côté déploré le Représentant spécial du Secrétaire général en Iraq, Jan Kubis, dans un communiqué de presse. « Cela démontre la volonté gratuite de Daech de tuer, mutiler et démoraliser », a-t-il ajouté.

M. Kubis a exhorté le gouvernement iraquien à redoubler d'efforts en matière de sécurité pour faire en sorte que la population de Bagdad et du reste de l'Iraq puisse célébrer la fête de l'Aïd el-Fitr plus tard cette semaine dans la paix et la sécurité.

« Les terroristes de Daech, après avoir subi des défaites sur le front, cherchent à venger leurs pertes en prenant pour cible des civils vulnérables », a dénoncé M. Kubiš a dit. « Malgré sa douleur et son agonie, le peuple iraquien ne reculera pas devant les desseins de ces terroristes ; il continuera à rejeter leurs méthodes en affichant une unité nationale ferme et finira par triompher ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Iraq : malgré le mois de Ramadan, le nombre de victimes civiles augmente en juin dans le pays

Au moins 662 Iraquiens ont été tués, pour la moitié d'entre eux des civils, et 1.457 autres blessés dans des attentats terroristes et des violences liées au conflit armé dans le pays au mois de juin, indiquent les derniers chiffres publiés par la Mission des Nations Unies en Iraq.