Soudan du Sud : le Conseil de sécurité condamne des affrontements à Wau

1 juillet 2016

Le Conseil de sécurité de l'ONU s'est déclaré vendredi préoccupé par les affrontements qui ont éclaté à Wau, au Soudan du Sud, le 24 juin dernier, entraînant le déplacement d'environ 70.000 personnes, dont 12.000 ont trouvé refuge à proximité de la base de la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS) dans la ville.

Dans une déclaration de presse, les membres du Conseil de sécurité ont appelé tous les acteurs armés à « cesser immédiatement les hostilités » et à garantir « l'accès humanitaire aux civils dans le besoin, y compris à une école où 9000 civils se seraient abrités ».

Le Conseil de sécurité a noté la création d'une commission d'enquête par le gouvernement d'unité nationale de transition et a exhorté ce gouvernement à « enquêter rapidement sur l'attaque et tenir les auteurs pour responsables ».

Les 15 membres ont exprimé leur « profonde préoccupation face à la poursuite des violences dans tout le pays » et ont exigé que les parties à Accord sur le règlement du conflit en République du Soudan du Sud accélérent la mise en œuvre de l'accord afin de rétablir la paix dans le pays.

Le Conseil a rappelé que les attaques contre des civils sont susceptibles de constituer des crimes de guerre et que les personnes impliquées peuvent potentiellement être soumises à des sanctions.

Les membres du Conseil ont exprimé leur satisfaction face aux « efforts déployés par la MINUSS pour mener à bien son mandat protection des civils ».

Toutefois, le Conseil a rappelé que « la responsabilité principale de protection des civils au Soudan du Sud revient au gouvernement d'unité nationale de transition ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Soudan du Sud : l'ONU appelle à l'arrêt des hostilités dans la ville de Wau et ses environs

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est dit samedi profondément préoccupé par l'escalade actuelle de la violence entre l'Armée populaire de libération du Soudan (SPLA) et des groupes armés, dans la ville de Wau et ses environs, au Soudan du Sud, et a déploré les pertes en vies humaines signalées.