L'ONU appelle les Etats à mettre pleinement en œuvre la Stratégie antiterroriste mondiale

30 juin 2016

A l'occasion du cinquième examen de la Stratégie antiterroriste mondiale des Nations Unies, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé jeudi les Etats membres à coopérer davantage et à tous les niveaux pour lutter contre le terrorisme et l'extrémisme violent, notamment en allouant les ressources nécessaires à une mise en œuvre complète de la Stratégie.

« J'ai suivi de près les négociations sur le projet de résolution et je dois admettre être profondément déçu par le fait que cette année […] risque de ne pas se solder par l'adoption d'une résolution par consensus », a déploré le Secrétaire général à l'Assemblée général de l'ONU.

Pourtant, a-t-il poursuivi, tous les Etats membres sont d'accord sur le fait que le terrorisme international les affecte comme jamais auparavant et que ce phénomène exige une action concertée.

« La nécessité urgente de s'attaquer et d'empêcher le terrorisme s'est à nouveau rappelée à nous cette semaine de la manière la plus tragique et horrible qui soit », a déclaré M. Ban, en référence à l'attentat meurtrier qui s'est produit mardi à l'aéroport international d'Istanbul, en Turquie, au cours duquel au moins 42 personnes ont été tuées et 238 autres blessées.

Le chef de l'ONU a par ailleurs rappelé que cette année marquait le 10ème anniversaire de l'adoption de la Stratégie antiterroriste mondiale des Nations Unies.

« Bien qu'il y ait eu des progrès importants dans sa mise en œuvre, la Stratégie a rencontré des difficultés imprévues », a déclaré le Secrétaire général, soulignant que des changements importants ont eu lieu dans le paysage terroriste mondial depuis l'adoption de la Stratégie par consensus en 2006.

M. Ban a ainsi déclaré que la propagation de l'extrémisme violent en tant qu'idéologie grâce à des technologies d'information modernes, les succès limités rencontrés par l'ONU dans la prévention des nouveaux conflits, le manque de freins à l'accès aux armes, le flux de combattants terroristes étrangers franchissant les frontières et l'attention accrue des médias ont contribué à créer un environnement dans lequel les terroristes ont pris le contrôle de vastes étendues de territoire et des populations qui y résident.

« Le terrorisme transcende les cultures et les frontières géographiques. Il ne peut pas être assimilé à une religion, une nationalité ou un groupe ethnique en particulier. Il touche tous les pays », a ajouté le Secrétaire général.

Dans le même temps, M. Ban a appelé à faire en sorte que la lutte contre le terrorisme ne remette pas en cause la protection des droits de l'homme et l'état de droit. Il a également appelé à adopter une approche plus systématique et préventive pour faire face aux facteurs conduisant à l'extrémisme violent.

« Je suis préoccupé par la dérive croissante de nombreux pays et régions du monde vers le sectarisme, la haine antimusulmane, l'antisémitisme, la xénophobie, l'homophobie et le racisme pur et simple », a condamné le chef de l'ONU, ajoutant que les groupes terroristes utilisent ces tendances négatives comme un outil de recrutement.

Dans ce contexte, le Secrétaire général a déclaré que les principes de base de la Stratégie antiterroriste mondiale sont encore plus pertinents qu'ils ne l'étaient il y a 10 ans.

« Maintenant, plus que jamais, nous avons besoin d'une coopération internationale forte et efficace aux niveaux bilatéral, régional, interrégional et mondial », a dit le Secrétaire général. « Le temps est venu de mettre en œuvre pleinement la Stratégie mondiale », a-t-il ajouté.

Il s'est dit pour cela prêt à fournir un soutien fort aux Etats membres, même si ces derniers, a-t-il rappelé, portent la responsabilité première de la mise en œuvre de la Stratégie antiterroriste mondiale.

Le chef de l'ONU a par ailleurs insisté sur le besoin de mobiliser les ressources nécessaires à cette mise en œuvre, tout en regrettant le fait que peu de ressources aient été allouées par les Etats aux Nations Unies à cette fin.

« En conclusion, je vous demande de montrer au monde votre détermination en agissant de concert et en adoptant une résolution par consensus », a déclaré M. Ban.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Après les attentats de mardi à Istanbul, l'ONU prône l'unité pour vaincre le terrorisme

A l'occasion d'une cérémonie organisée en hommage aux victimes des attentats meurtriers survenus le 28 juin à l'aéroport international d'Istanbul, en Turquie, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé les Etats membres à agir de façon plus unie pour vaincre, prévenir et combattre le terrorisme.