L'ONU préoccupée par les difficultés financières de la Commission interaméricaine des droits de l'homme

30 juin 2016

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est dit préoccupé mercredi soir par les graves difficultés financières que traverse actuellement la Commission interaméricaine des droits de l'homme, au risque d'entraver la conduite de ses travaux dans certains domaines clés.

Dans un communiqué de presse rendu public par son porte-parole, le chef de l'ONU a indiqué que la Commission avait besoin « de recevoir des ressources supplémentaires immédiatement pour éviter d'avoir à licencier du personnel essentiel et à réduire considérablement sa capacité opérationnelle ».

« La Commission est devenue un acteur clé dans la protection et la promotion des droits de l'homme dans les Amériques et dans le monde entier », a déclaré Secrétaire général, ajoutant qu'elle était souvent le dernier recours juridique des victimes de violations des droits humains dans la région.

M. Ban a pris note des engagements pris récemment par certains Etats membres de l'Organisation des États américains (OEA) à fournir des ressources supplémentaires à la Commission.

Il a ainsi exhorté tous les États membres de l'OEA à réaffirmer leur attachement aux droits de l'homme en renforçant la capacité de la Commission à financer ses activités à long terme, « afin qu'elle puisse continuer à exercer son mandat crucial de protection et de promotion des droits de l'homme ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'ONU s'inquiète de la crise financière à la Commission interaméricaine des droits de l'homme

Le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme (HCDH) a exprimé vendredi sa préoccupation concernant la grave crise financière à laquelle la Commission interaméricaine des droits de l'homme est confrontée.