Centrafrique : le Conseil de sécurité condamne le meurtre d'un Casque bleu à Bangui

29 juin 2016

Le Conseil de sécurité de l'ONU a vivement condamné mardi soir le meurtre d'un Casque bleu de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA), survenu le 24 juin à Bangui.

Dans un communiqué de presse, les membres du Conseil ont exprimé leur « profonde sympathie et leurs condoléances aux familles de la victime, ainsi qu'au gouvernement du Sénégal et à la MINUSCA ».

« Le Casque bleu a été tué par balle par des hommes armés non identifiés dans des circonstances encore non élucidées », selon une déclaration à la presse publiée lundi par le porte-parole du Secrétaire général

Les membres du Conseil de sécurité ont condamné dans les termes les plus vifs toutes les attaques et provocations contre la MINUSCA par des groupes armés. Ils ont réaffirmé que « les attaques contre les soldats de la paix peuvent constituer des crimes de guerre » et ont rappelé à toutes les parties « leurs obligations en vertu du droit international humanitaire ».

Le Conseil de sécurité a appelé le gouvernement de la République centrafricaine à rapidement enquêter sur cette attaque et à traduire les coupables en justice.

Les membres du Conseil de sécurité ont réaffirmé leur plein appui à la MINUSCA et aux forces françaises qui la soutiennent.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

ENTRETIEN : l'ONU soutient la réforme du secteur de la sécurité en Centrafrique

L'ONU et ses partenaires ont apporté leur soutien à la réforme du secteur de la sécurité en République centrafricaine, à l'occasion d'une réunion de haut niveau sur cette question au siège de l'ONU cette semaine.