Réfugiés et migrants : Ban Ki-moon appelle les dirigeants européens à faire preuve de compassion et de sagesse

28 juin 2016

Au moment où les chefs d'Etat et de gouvernement européens sont réunis en sommet mardi et mercredi à Bruxelles, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé ces dirigeants européens à faire preuve de compassion et de sagesse sur la question des réfugiés et migrants.

« J'appelle les dirigeants européens réunis à Bruxelles à agir avec compassion et sagesse », a dit M. Ban dans une tribune publiée dans des organes de presse européens.

Le Secrétaire général a également appelé tous les dirigeants du monde à participer à la réunion des Nations Unies à New York le 19 septembre sur la question des vastes mouvements de réfugiés et de migrants. « Notre objectif est un nouveau Contrat mondial sur le partage des responsabilités concernant les réfugiés, ainsi qu'un Contrat mondial pour une migration régulière, sûre et ordonnée », a-t-il ajouté.

Selon le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), le nombre de personnes déracinées a atteint un record à la fin 2015, soit le chiffre de 65 millions.

Ban Ki-moon a rappelé qu'il s'était rendu récemment dans l'île grecque de Lesbos, point d'arrivée de nombreux réfugiés et migrants traversant la Méditerranée pour rejoindre l'Europe.

« La population de Grèce et de Lesbos a répondu de manière admirable », a-t-il dit. « Si la petite île de Lesbos peut faire autant, d'autres peuvent certainement faire plus. J'appelle les dirigeants du monde à respecter leurs obligations légales, morales et politiques ».

Pour cela, le Secrétaire général de l'ONU a invité les dirigeants mondiaux à prendre une série de mesures.

Il les a encouragés tout d'abord à réinstaller davantage de personnes. « Cette responsabilité doit être partagée globalement », a-t-il souligné.

Deuxièmement, il faut protéger les réfugiés et les migrants, notamment les enfants, et leur fournir un accès à l'éducation et à l'emploi, a-t-il dit.

Il a également appelé à accélérer les procédures de demandes d'asile et la réunification familiale et à lutter contre la haine et la xénophobie.

Enfin, le chef de l'ONU a jugé nécessaire de s'attaquer aux causes profondes des déplacements, notamment en tentant de résoudre les conflits et en renforçant l'état de droit et les systèmes de protection des droits humains.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

En visite à Paris, Ban Ki-moon encourage les Européens à être solidaires avec ceux qui souffrent

En visite à Paris samedi, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon a encouragé les Européens à faire preuve de solidarité avec les réfugiés et les migrants et a rappelé que les problèmes ne s'arrêtaient pas aux frontières nationales.