Soudan du Sud : l'ONU appelle à l'arrêt des hostilités dans la ville de Wau et ses environs

26 juin 2016

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est dit samedi profondément préoccupé par l'escalade actuelle de la violence entre l'Armée populaire de libération du Soudan (SPLA) et des groupes armés, dans la ville de Wau et ses environs, au Soudan du Sud, et a déploré les pertes en vies humaines signalées.

“Le Secrétaire général appelle toutes les forces qui s'affrontent à suspendre immédiatement les hostilités, à garantir un accès à la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS) et à coopérer avec les partenaires humanitaires pour faciliter l'acheminement de l'aide”, a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse.

“Il exhorte toutes les parties à accepter de dialoguer pour résoudre leurs différends politiques”, a-t-il ajouté.

Le Secrétaire général a félicité la MINUSS et l'équipe humanitaire dans le pays d'avoir pris des mesures proactives destinées à protéger les civils en fuite à l'extérieur de leur base à Wau.

La MINUSS est en train de déployer des capacités supplémentaires dans la région pour être en mesure de faire face à toutes les éventualités, a précisé le porte-parole.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Soudan du Sud : l'ONU reconnait des dysfonctionnements dans la gestion des incidents de février à Malakal

Des dysfonctionnements au sein de la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS) ont contribué à l'escalade des violences meurtrières qui ont éclaté dans un de ses sites en février dernier, indiquent les conclusions préliminaires d'une commission d'enquête de l'ONU, rendues publiques mardi.