Libye : le Coordonnateur humanitaire condamne des attaques contre des installations médicales à Benghazi

24 juin 2016

Après trois attaques contre des installations médicales ces derniers jours à Benghazi, en Libye, le Coordonnateur humanitaire de l'ONU par intérim, Dr Syed Jaffar Hussain, a exprimé vendredi sa profonde préoccupation et a invité toutes les parties prenantes à ne pas attaquer les installations médicales et à prendre toutes les précautions possibles pour éviter des victimes parmi leurs patients et le personnel.

« Je suis consterné par ces attaques qui mettent en danger les patients et le personnel médical », a déclaré le Dr. Hussain, qui est aussi le représentant de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) en Libye.

« J'appelle toutes les parties prenantes à respecter pleinement leurs obligations en vertu du droit international, y compris le droit international des droits de l'homme », a-t-il ajouté dans un communiqué de presse.

Le Coordonnateur humanitaire a condamné fermement les actes de violence, les attaques et les menaces contre le personnel médical et le personnel humanitaire exclusivement affectés à des tâches médicales, contre leurs moyens de transport et leurs équipements, ainsi que contre les hôpitaux et autres établissements médicaux. Il a déploré les conséquences à long terme de ces attaques sur la population civile et le système de soins de santé en Libye.

Dr. Hussain a rappelé qu'il était essentiel de respecter les principes et les règles du droit international humanitaire conformément à la résolution 2286 du Conseil de sécurité des Nations Unies.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le Conseil de sécurité proroge de six mois le mandat de la Mission de l'ONU en Libye

Le Conseil de sécurité de l'ONU a prorogé lundi jusqu'au 15 décembre 2016 le mandat de la Mission d'appui des Nations Unies en Libye (MANUL).