Corée du Nord : le Conseil de sécurité condamne des lancements de missiles balistiques effectués mardi

23 juin 2016

Le Conseil de sécurité de l'ONU a fermement condamné jeudi les récents lancements de missiles balistiques effectués, mardi 21 juin, par la République populaire démocratique de Corée (RPDC).

« Ces lancements répétés constituent une violation grave des obligations internationales de la RPDC en vertu des résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies 1718 (2006), 1874 (2009), 2087 (2013), 2094 (2013) et 2270 (2016) », ont déclaré les 15 membres dans une déclaration de presse.

Le Conseil a regretté toutes les activités récentes de la RPDC impliquant des missiles balistiques, notant que ces activités contribuent au développement par le pays de systèmes de lancement d'armes nucléaires et « exacerbent ainsi les tensions ». Il a en outre regretté que la RPDC détourne des ressources pour fabriquer et lancer des missiles balistiques alors que les citoyens du pays « ont des besoins étendus et non satisfaits ».

Les membres du Conseil ont exprimé leur « vive préoccupation » face au fait cette nouvelle série de lancements de missiles balistiques soit intervenue à la suite des lancements effectués les 15, 23, 27 et 28 avril derniers et le 31 mai, « au mépris flagrant des déclarations répétées du Conseil de sécurité ».

Les 15 membres ont réaffirmé que la RPDC doit s'abstenir d'entreprendre de nouvelles actions, y compris des essais nucléaires, susceptibles de violer les résolutions pertinentes du Conseil. Ils ont appelé le pays à se « conformer pleinement à ses obligations en vertu de ces résolutions ».

Le Conseil a appelé tous les États membres à redoubler d'efforts pour mettre pleinement en œuvre les mesures imposées par le Conseil à l'encontre de la RPDC. A cette fin, il a demandé à son Comité des sanctions d'intensifier ses efforts pour aider les États membres à respecter leurs obligations en vertu de la résolution 2270 (2016).

Adoptée le 2 mars 2016, cette résolution durcit le régime de sanctions en vigueur contre RPDC, notamment en interdisant au pays d'exporter du charbon, du fer, du minerai de fer, de l'or, des minerais titanifères, des minerais vanadifères et des minéraux de terres rares.

Les membres du Conseil ont également demandé aux États membres de « leur faire un rapport dès que possible sur les mesures concrètes prises pour appliquer efficacement les dispositions de la résolution 2270 (2016) ».

Le Conseil a réitéré l'importance de maintenir la paix et la stabilité dans la péninsule coréenne et en Asie du Nord-Est en général. Il a ainsi exprimé son engagement en faveur d'une solution pacifique, diplomatique et politique à la situation.

Les 15 membres ont convenu de « prendre d'autres mesures importantes conformément à la volonté déjà exprimée par le Conseil ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le chef de l'AIEA appelle la Corée du Nord à coopérer sans délais sur la question du nucléaire

Le Directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Yukiya Amano, s'est déclaré lundi fortement préoccupé par le programme nucléaire de la République populaire démocratique de Corée (RPDC) et a appelé le pays à coopérer sans délai avec son agence pour trouver une solution pacifique à cette question.