Iraq : l'ONU préoccupée par les allégations d'abus commis contre des civils fuyant Falloujah

21 juin 2016

Le Haut-Commissariat des Nations aux droits de l'homme (HCDH) s'est dit mardi vivement préoccupé par les allégations de violations graves des droits humains et d'abus commis par des groupes armés opérant en soutien aux forces de sécurité iraquiennes contre des civils ayant fui Falloujah, en Iraq.

« Nous avons reçu des images choquantes d'un homme trainé à grande vitesse par un camion militaire tandis qu'un homme portant un uniforme militaire frappe son visage défiguré et ensanglanté », a déclaré une porte-parole du HCDH, Cécile Pouilly, lors d'un point de presse à Genève.

« Une autre vidéo montre des personnes frappées avec un fusil et recevant des coups à la tête par des hommes portant des uniformes militaires alors qu'elles descendent d'un camion. Même si nous ne sommes pas en position d'authentifier ces vidéos, elles montrent des violations qui nous ont été signalées par plusieurs sources et que nous avons déjà condamnées », a-t-elle ajouté.

La porte-parole a précisé que le 12 juin, un comité établi par le gouverneur de la province d'Anbar pour enquêter sur les violations commises contre des civils lors des opérations militaires à Anbar a indiqué que 49 personnes avaient été tuées et qu'au moins 600 hommes ont été portés disparus après avoir été emmenés en détention par des groupes armés opérant en soutien aux forces de sécurité iraquiennes.

« Nous nous félicitons de ces premiers résultats et nous espérons que les enquêtes du comité seront poursuivies avec rigueur et étendues à toutes les violations présumées. Suite à l'annonce par le Ministre iraquien de la défense que quatre membres de l'armée ont été arrêtés, nous appelons les autorités iraquiennes à garantir qu'il n'y ait pas d'impunité pour les violations et les abus très graves qui ont été signalés », a dit Mme Pouilly.

De son côté, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a déclaré avoir besoin de toute urgence de 17,5 millions de dollars pour répondre aux besoins des milliers de civils fuyant Falloujah.

« Cet argent est nécessaire pour augmenter le nombre de camps et pour fournir rapidement une assistance aux personnes déplacées qui ont déjà enduré des mois de privations », a déclaré une porte-parole du HCR, Ariane Rummery, lors d'un point de presse à Genève.

La porte-parole a rappelé que six camps ont déjà été établis. Trois autres camps sont en construction et deux en train d'être agrandis.

Lundi, le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires humanitaires, Stephen O'Brien, a annoncé l'octroi de 15 millions de dollars tirés du Fonds central d'intervention d'urgence (CERF) pour venir en aide aux personnes affectées par les récents combats et les opérations militaires à Falloujah.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.