Centrafrique : l'ONU condamne des attaques répétées contre des convois humanitaires

20 juin 2016

Le Coordonnateur humanitaire de l'ONU en République centrafricaine, le Dr. Michel Yao, s'est déclaré lundi indigné par une attaque meurtrière perpétrée vendredi 17 juin contre des véhicules appartenant à l'ONG Médecins sans frontières (MSF), entre Sibut et Grimari, dans la préfecture de la Kemo.

Dans une déclaration de presse, le Dr. Yao a dénoncé cet assaut par des hommes armés contre des véhicules « bien identifiés » de MSF, qui a entrainé la mort du chef de convoi, alors qu'un autre personnel à bord s'est enfui dans la brousse. En provenance de Bangui, ces véhicules transportaient des médicaments et du carburant à destination de Bangassou, a précisé le Coordonnateur humanitaire.

Il a ajouté que, suite à une précédente attaque, un chauffeur travaillant pour MSF avait également été tué, le 18 mai dernier, près de Bossangoa.

« Je condamne fermement ces attaques répétées et je rappelle à toutes les parties que la violence contre les acteurs humanitaires et les biens humanitaires est une violation du droit humanitaire international, et que cela doit cesser », a déclaré le Dr. Yao.

Il a appelé à ce que ces attaques contre les travailleurs humanitaires fassent l'objet d'enquêtes et à ce que les auteurs présumés soient tenus pour responsables.

Le Coordonnateur humanitaire a rappelé que les travailleurs humanitaires sont présents en République centrafricaine pour fournir une assistance afin de sauver des vies et alléger la souffrance des personnes affectées par la crise.

« Tel est notre objectif fondamental et nos activités sont guidées par les principes d'humanité, de neutralité, d'indépendance et d'impartialité », a-t-il dit.

Il a déploré le fait que ces attaques répétées contre les acteurs humanitaires entravent l'acheminent de l'aide et empêchent également l'accès aux personnes affectées qui sont dans le besoin d'une assistance vitale.

« La communauté humanitaire, que je représente en République centrafricaine, reste pleinement engagée à fournir une assistance vitale à toutes personnes affectées », a déclaré le Coordonnateur humanitaire de l'ONU.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Centrafrique : la MINUSCA condamne une flambée de violence dans l'ouest du pays

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) s'est dit vendredi fortement préoccupée par l'escalade de la violence constatée depuis le 10 juin 2016 à Ngaoundaye, dans l'ouest du pays.