Guinée Bissau : le Conseil de sécurité encourage les acteurs nationaux à respecter la Constitution

15 juin 2016

Le Conseil de sécurité de l'ONU a exprimé mercredi sa préoccupation concernant les derniers développements en Guinée-Bissau et a encouragé les acteurs nationaux à respecter la Constitution et l'état de droit tout en recherchant une solution politique à la crise.

Dans une déclaration à la presse publiée mercredi, les membres du Conseil ont félicité les forces de sécurité de Guinée-Bissau « pour ne pas avoir interféré dans la situation politique et avoir affiché de la retenue à cet égard ».

Ils ont également salué la manière pacifique dont la population suit les derniers développements politiques dans le pays.

Les membres du Conseil ont été tenus informés de la situation par le Représentant spécial du Secrétaire général en Guinée-Bissau, Modibo Ibrahim Touré, lors d'une réunion le 14 juin 2016.

Dans leur déclaration à la presse, ils ont souligné l'importance de la réconciliation nationale, du dialogue inclusif et de la bonne gouvernance. Ils ont demandé instamment aux acteurs bissau-guinéens de poursuivre un dialogue constructif.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Guinée Bissau : le chef de l'ONU s'inquiète de la crise politique

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est dit vendredi profondément préoccupé par la situation en Guinée-Bissau à la suite de la décision du Président de la République de nommer un nouveau Premier ministre et des manifestations qui ont suivi pour s'opposer à cette nomination.