L'actrice Anne Hathaway devient Ambassadrice de bonne volonté d'ONU-Femmes

15 juin 2016

L'actrice américaine Anne Hathaway a été nommée Ambassadrice de bonne volonté d'ONU-Femmes, a annoncé mercredi l'agence des Nations Unies consacrée à l'égalité des sexes et à l'autonomisation des femmes.

Défenseuse de longue date des droits des femmes et des filles, Anne Hathaway mettra en lumière le fardeau inégal du travail des soins domestiques, l'un des principaux obstacles à l'égalité des sexes, a précisé ONU-Femmes dans un communiqué de presse.

L'actrice concentrera ses efforts à l'échelle internationale en faveur de la mise en place de services de garde d'enfants abordables et d'un congé parental partagé, au niveau des gouvernements et des entreprises.

« La nomination d'Anne arrive à point nommé. Cette année, ONU-Femmes intensifie ses efforts pour promouvoir un état d'esprit positif et des aménagements pratiques sur le lieu de travail, favorables à l'égalité des sexes », a déclaré la Directrice exécutive d'ONU-Femmes, Phumzile Mlambo-Ngcuka. « La 'pénalité de la maternité'—qui implique que lorsqu'elles deviennent mères, le salaire des femmes et leurs opportunités au travail sont impactés—est une forme particulièrement insidieuse de l'inégalité des sexes sur le lieu de travail. Depuis trop longtemps, il est difficile, voire impossible de percevoir l'éducation d'une ou un enfant comme une responsabilité à part égale pour les deux parents ».

« Le stéréotype selon lequel il est difficile pour un père de s'absenter du travail pour s'occuper de son enfant est un vestige du modèle de 'l'homme, soutien de famille' et n'a pas lieu d'être dans l'espace de travail mixte d'aujourd'hui. La mise en œuvre effective du congé parental n'est qu'un des moyens pour l'employeur de montrer son respect pour la valeur de son personnel —aussi bien les femmes que les hommes », a ajouté Mme Mlambo-Ngcuka. « Pour défendre la manière dont ceci offrira de nouvelles perspectives pour les femmes, nous avions besoin du soutien d'une personne vive d'esprit et passionnée qui puisse répondre à une question aussi complexe. Dès que j'ai rencontré Anne, j'ai su que c'était la personne que nous recherchions. C'est un véritable honneur de l'avoir à nos côtés ».

Selon ONU-Femmes, les services de garde d'enfants et le congé parental sont deux manières pour les employeurs et les gouvernements de montrer leur appréciation de la valeur des personnes. Les rôles rigides liés au genre nuisent à la participation égale des femmes au niveau professionnel tout en cantonnant les hommes dans un cadre culturel préjudiciable. Consumés par une culture de surmenage professionnel qui les pénalise s'ils s'absentent du travail pour des responsabilités familiales, les hommes sont eux aussi confrontés aux conséquences affligeantes de l'échec à valoriser les soins. Omettre d'impliquer les hommes dans la conversation sur la garde d'enfants comme composante essentielle de l'égalité des sexes perpétue des normes sociales rigides, préjudiciables au genre.

Anne Hathaway a précédemment soutenu la Nike Foundation et s'est déplacée au Kenya et en Éthiopie pour sensibiliser le public au mariage des enfants. En 2013, elle a été la voix de 'Girl Rising', un film documentaire de CNN qui souligne le pouvoir de l'éducation féminine, en suivant sept filles de différents pays, déterminées à surmonter des obstacles pour réaliser leurs rêves.

« Je suis honorée et inspirée par cette opportunité de contribuer à la réalisation de l'égalité des sexes. Des progrès considérables ont déjà été accomplis, mais il est temps d'intensifier nos efforts pour parvenir enfin à une véritable égalité », a déclaré Anne Hathaway.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

ONU-Femmes signe un partenariat avec des médias pour promouvoir l'égalité des sexes

Au cours d'une rencontre organisée mardi en marge de la 60ème session de la Commission de la condition de la femme au siège des Nations Unies, l'agence ONU-Femmes a présenté un partenariat conclu avec plus de 30 organes d'information dans le but de susciter des actions concrètes destinées à promouvoir l'égalité des sexes.